Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tchernobyl 30 ans,Fukushima 5 ans; où en est le nucléaire dans le monde ?

« Les renseignements ci dessous sont tirés principalement du « Courrier international » n° 1323 du 10 au 16 mars 2016 que je vous conseille vivement de consulter. Le nucléaire dans le monde: Fin 2014, selon l’agence internationale pour les énergies renouvelables l’hydraulique, le solaire, l’éolien, la géothermie la biomasse et l’énergie des océans totalisent 1 829 gigawatts de capacités de production installées dans le monde contre 383 gigawatts pour le nucléaire. A elle seule la Chine dispose d’un tiers de la puissance éolienne mondiale ».

via les M.E.

Les renseignements ci dessous sont tirés principalement du « Courrier international » n° 1323 du 10 au 16 mars 2016 que je vous conseille vivement de consulter.

Fin 2014, selon l’agence internationale pour les énergies renouvelables l’hydraulique, le solaire, l’éolien, la géothermie la biomasse et l’énergie des océans totalisent 1 829 gigawatts de capacités de production installées dans le monde contre 383 gigawatts pour le nucléaire.
A elle seule la Chine dispose d’un tiers de la puissance éolienne mondiale.

Les centrales nucléaires regroupent un total de 58 réacteurs. Un 59ème réacteur est actuellement en construction à Flamanville, dans la Manche. De type EPR (Evolutionary Pressurised water Reactor), il développera une puissance électrique de l’ordre de 1600 MWe. Actuellement, ces installations produisent près de 80% de l’électricité produite en France.

La situation n’est pas brillante:
– Areva est en faillite et a été repris par EDF.
– Le chantier de l’EPR Finlandais est une catastrophe (9 ans de retard déjà et un sur-coût phénoménal).
– Le chantier de l’EPR français débute très mal avec entr’autres un gros défaut constaté sur le cuve.
– La ville et le canton de Genève déposent plainte pour « mise en danger de la vie d’autrui et pollution des eaux » du fait de la centrale du Bugey, à 40 km de la frontière.
– Le gouvernement allemand demande la fermeture de la centrale de Fessenheim
– L’autorité de sûreté nucléaire française rend publique sa préoccupation quand aux problèmes de sécurité et sur l’insuffisance de ses moyens.
– Le directeur financier d’EDF vient de démissionner avec fracas.
– Le projet d’enfouissement des déchets nucléaires à Bure est fortement controversé.

L’intervention officielle du directeur de l’ASN: «Le contexte en matière de sûreté nucléaire et de radio protection est préoccupant»
L’entretien avec le directeur de l’ASN dans Libé:
Il faut imaginer qu’un accident de type Fukushima puisse survenir en Europe.

Six réacteurs nucléaires électrogènes sont en service en Belgique, répartis dans 2 centrales.
Certains ont des cuves fissurées.

Elle sort du nucléaire mais s’aperçoit que le démantèlement et la gestion des déchets va coûter très cher.
La tentative de stockage des déchets nucléaires dans une ancienne mine de sel à ASSE est un échec cuisant.

c’est le seul pays africain à produire de l’électricité nucléaire: 2 réacteurs opérationnels.

La Russie possède 33 réacteurs de production. Onze autres réacteurs sont en cours de construction

De gros projets de construction de centrales nucléaires à l’étranger:une cinquantaine de projets de construction de centrales dans neuf pays.

«Des revenus sécurisés pour dix ans » : ces contrats concernent 23 réacteurs en projet : 4 en Turquie, 3 en Inde, 2 en Chine, 2 au Vietnam, 2 au Bangladesh, 2 en Iran, 2 en Ukraine, 2 en Hongrie, 2 en Biélorussie, 2 en Hongrie (centrale de Paks), 1 en Finlande (le Parlement finlandais vient de voter en faveur de la construction par Rosatom d’une centrale à Pihäjoki) et 1 en Arménie .

EDF a signé un protocole d’accord sur la construction de 6 réacteurs nucléaires à Jaitapur. Le projet suscite l’opposition de la population locale.
Les 20 centrales nucléaires indiennes produisent moins de 2% de la production nationale d’électricité.
Un des réacteurs vient d’être arrêté pour fuite d’eau.

Elle envisage de construire un site d’enfouissement de déchets nucléaires en provenance du monde entier. C’est le 3° producteur mondial d’Uranium. Elle n’envisage pas de construire de centrales chez elle.

En avril 2014, 21 réacteurs nucléaires opérationnels répartis sur 7 sites nucléaires de production d’électricité
28 réacteurs nucléaires sont en construction dont 27 de type à eau pressurisée et un prototype chinois de type « PMBR » (haute température refroidi au gaz).
Elle veut passer du statut de client à celui de constructeur. Elle a conçu un réacteur de 3° génération: « Hualong one » ou « HPR1000 ». Le premier exemplaire ne devrait pas fonctionner en Chine avant plusieurs années.
la Chine envisage de cofinancer avec EDF le projet d’EPR à Hinkley Point (Angleterre). (C’est ce projet qui semble avoir déclenché la démission du directeur financier d’EDF).

En 2013: 23 réacteurs nucléaires électrogènes sont en service répartis dans 4 centrales.

La plupart des 100 centrales nucléaires américaines avaient obtenu une licence pour 35 à 40 ans. La commission de réglementation nucléaire accorde régulièrement des prolongations par tranches de 20 ans; elles pourraient ainsi fonctionner pendant 60, voire 80 ans. 5 réacteurs sont en construction.
Leur site expérimental de stockage (WIPP)en profondeur de déchets nucléaires a subi une explosion et une grave pollution. Son avenir est incertain.

Les réacteurs détruits à Dai ichi ne sont absolument pas maîtrisés. Malgré le risque sismique, le gouvernement remet progressivement quelques centrales en fonctionnement.
L’un des buts du gouvernement Abe est d’exporter des centrales.
Un tribunal japonais vient d’ordonner l’arrêt de deux réacteurs nucléaires à peine relancés pour des raisons de sûreté. Ce sont les unités 3 et 4 de la centrale de Takahama (ouest) qui avaient pourtant obtenu les feux verts techniques et politiques pour redémarrer.

Cet inventaire n’est pas complet. Il y a d’autres pays utilisant des réacteurs nucléaires. Il ne concerne pas les installations militaires ni les installations de stockage, tout aussi sinon plus dangereuses.

– l’article du Courrier international n° 1323 du 10 au 16 mars 2016
– l’entretien de Libération avec le directeur de l’ Autorité de sûreté Nucléaire française: « Il faut imaginer qu’un accident de type Fukushima puisse survenir en Europe
L’intervention officielle du directeur de l’ASN: «Le contexte en matière de sûreté nucléaire et de radio protection est préoccupant»

La carte des centrales âgées en France.

Tchernobyl 30 ans,Fukushima 5 ans; où en est le nucléaire dans le monde ?

Ce contenu a été publié dans Monde par georges

Tag(s) : #NUCLEAIRE