Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Avec le chômage massif en augmentation constante en France, la pauvreté est en hausse. Normal, puisque la pauvreté est la soeur du chômage. Depuis 8 ans, il n'y a pas eu un seul mois véritablement sans que le nombre de chômeurs n'ait pas augmenté. Et du coup le nombre de pauvres assistés aussi.

L'Express constate la chose, mais ne la lie pas à la crise économique (faut pas trop leur en demander), mettant la cause sur le... vieillissement (LoL) des baby-boomers: "Un récent rapport de l’Insee : les prestations sociales constituent 35% du revenu disponible brut des Français, un record mondial. En 1949, cette proportion n’était que de 13,8%. Les causes principales ? Le vieillissement des Français, le taux élevé de chômage en France et une structure politique qui ne permet pas d’inverser la tendance. Le pourcentage des prestations sociales dans les revenus des Français a augmenté de 50% depuis 1950 et s’est précipité depuis 2008 et si la hausse se poursuit à ce rythme, il pourrait atteindre 40% au cours de la prochaine décennie"... Lire le reste ici l'Express.

Notre lecteur Spartacus ajoute là-dessus: "la faillite de la France sera violente dans un pays où domine la dette publique, 60% du PIB proviennent des dépenses publiques, 16 millions de retraités, 6 millions de fonctionnaires". Et il ajoute un autre article complémentaire à propos de nos voisins espagnols: "80% des jeunes de moins de 30 ans en Espagne vivent chez leurs parents"... En France on s'en approche, regardez l'image ci-dessous:

LA FRANCE S'ENFONCE DANS LA PAUVRETE ET LE CHOMAGE (+ LA BELGIQUE AUSSI)

La Grèce n'est plus très loin, lire ici l'autre article de l'Express.

Quant à nos amis belges, sachez que très officiellement, Bruxelles (là où siège l'Union Européenne) est devenue (et ses habitants aussi) la ville LA PLUS PAUVRE DE BELGIQUE !!! ... Merci aux lecteurs belges, lire ici la RTBF pour le croire.

Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com2008-2016

Tag(s) : #Crise de l'Euro

Partager cet article