Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des segments d’ADN de la nourriture OGM passent la barrière de l’estomac et se retrouvent dans notre génétique !
Des segments d’ADN de la nourriture OGM passent la barrière de l’estomac et se retrouvent dans notre génétique !
Des segments d’ADN de la nourriture OGM passent la barrière de l’estomac et se retrouvent dans notre génétique !

Aujourd'hui, les scientifiques reconnaissent que les gènes peuvent être partagés, non seulement entre les membres d'une espèce, mais aussi entre les membres de différentes espèces.

Le généticien David Suzuki a récemment exprimé son inquiétude disant que les êtres humains font partie d'une "expérience génétique massive" depuis de nombreuses années et que les intentions de la biotechnologie vont au-delà de l'argent.

Dans une nouvelle étude publiée dans la Public Library of Science (PLoS), les chercheurs y soulignent qu'il existe des preuves suffisantes à l'effet que des fragments d'ADN que l'on retrouve dans la nourriture génétiquement modifiée portent des gènes complets qui peuvent entrer dans le système de circulation humaine par un mécanisme inconnu [inconnu de qui?]. L'étude a été basée sur l'analyse de plus de 1000 échantillons humains provenant de quatre études indépendantes.

Les progrès de la science du génome au cours des dernières années ont révélé que les organismes peuvent partager leurs gènes. Avant cela, la science croyait que les gènes étaient partagés uniquement entre les membres individuels d'une espèce par la reproduction. Aujourd'hui, les scientifiques reconnaissent que les gènes sont partagés non seulement entre les membres d'une espèce, mais aussi entre les membres de différentes espèces.

Quand il s'agit de cultures et d'aliments génétiquement modifiés, nous n'avons vraiment aucune idée de ce que seront les effets à long terme sur ​​le public. La vente commerciale des aliments génétiquement modifiés a commencé il y a seulement vingt ans, en 1994. Il n'existe aucun moyen possible pour que nos autorités sanitaires puissent tester toutes les combinaisons possibles sur une population suffisamment importante, sur une période de temps suffisamment longue pour pouvoir dire avec certitude qu'ils sont inoffensifs.

Il est également important de noter que le transfert de gènes entre cultures génétiquement modifiées, entourant les espèces indigènes, a donné lieu à une espèce très résistante appelée super mauvaise herbe. Selon l'Organisation Mondiale de la Santé, le transfert de gènes et le mouvement des gènes de plantes génétiquement modifiées dans les cultures conventionnelles ou d'espèces apparentées peuvent avoir un effet sur ​​la sécurité alimentaire. La vérité est que les ingénieurs génétiques n'ont jamais pris la réalité du transfert de gène en considération quand ils produisent ces choses pour les introduire dans l'environnement. Nous commençons maintenant à voir les conséquences de gènes qui se propagent pour modifier d'autres organismes dans divers environnements.

À cet effet, le généticien David Suzuki a récemment exprimé son inquiétude disant que les êtres humains font partie d'une "expérience génétique massive» depuis de nombreuses années et que les intentions de la biotechnologie vont au-delà de l'argent.

Une petite mutation dans un être humain peut être déterminante puisque lorsque vous déplacez un gène à partir d'un organisme dans un autre organisme, vous le changez complètement son contexte. Il n'existe aucun moyen de prédire comment il va se comporter et ce que sera le résultat.

Notre sang est considéré comme étant un environnement bien séparé du monde extérieur et du tube digestif. Selon le paradigme standard, les macromolécules consommées avec la nourriture ne peuvent pas passer directement au système circulatoire. Au cours de la digestion des protéines, elles sont censées être dégradées en petits constituants, les acides aminés et les acides nucléiques, et ensuite être absorbées par un processus actif et complexe pour être ensuite distribuées à différentes parties du corps par le système de circulation. Ici, sur la base de l'analyse de plus de 1000 échantillons humains provenant de quatre études indépendantes, la preuve est faite que des fragments d'ADN provenant d'aliments génétiquement modifiés qui sont assez "grands" pour porter des gènes complets peuvent éviter la dégradation et par un mécanisme inconnu, entrer dans le système de circulation humaine.

Pourquoi nos autorités sanitaires qui prétendent défendre la sécurité et la santé des populations laissent des méga industries biotechnologiques comme Monsanto continuer d'interférer sur la chaîne alimentaire en produisant de plus en plus d'aliments génétiquement modifiés alors que cette science est hasardeuse et que les risques pour la santé humaine sont inconnus et potentiellement dévastateurs?

Des mutations génétiques sont-elles en cours pour corrompre la nature humaine ?


Sources :

http://www.realfarmacy.com/confirmed-dna-from-genetically-modified-crops-can-be-transferred-into-humans-who-eat-them/

Les OGM affectent notre ADN
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2013/06/les-ogm-affectent-notre-adn.html

Une équipe de chercheurs américains vient de publier dans la revue Nature un article décrivant le premier exemple d'un organisme vivant doté d'un ADN artificiel
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2014/05/une-equipe-de-chercheurs-americains.html

LE VATICAN IMPLIQUÉ DANS LA PLUS VASTE IMPOSTURE CONTRE L’HUMANITÉ?
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2013/07/le-vatican-implique-dans-la-plus-vaste.html

"Animaux contenant du matériel humain"
http://www.conscience-du-peuple.blogspot.com/2011/08/animaux-contenant-du-materiel-humain.html

98% des nouveau-nés subissent un prélèvement d'ADN dans leur première semaine de vie
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2013/02/98-des-nouveau-nes-subissent-un.html

Un chercheur de l’Harvard Medical School affirme qu’il est aujourd’hui possible de cloner un bébé Néandertal à partir d’ADN artificiellement recréé. Prochaine étape : trouver la mère porteuse!
http://www.conscience-du-peuple.blogspot.com/2013/01/un-chercheur-de-lharvard-medical-school.html

Naissance de 30 bébés génétiquement modifiés aux USA
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2012/07/naissance-de-30-bebes-genetiquement.html

La DARPA et son équipe de scientifiques veulent introduire un tout nouveau chromosome 47 dans la génétique humaine comme une plate-forme de vecteur pour l'insertion de bio-modifications et pour des "améliorations" génétiques dans notre ADN
http://www.activistpost.com/2013/07/darpa-to-genetically-engineer-humans-by.html?m=1

Les bases de données d'ADN nationales
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2013/07/les-bases-de-donnees-dadn-nationales.html

Des vaccins fabriqués à partir de matériel génétique: des mutations pourraient-elles être des effets collatéraux de ces expérimentations militaires?
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2012/12/des-vaccins-fabriques-partir-de.html

Should whole-genome sequencing become part of newborn screening?
http://www.eurekalert.org/pub_releases/2014-03/mu-sws032514.php

Vu ici

Publié par Paul

Des segments d’ADN de la nourriture OGM passent la barrière de l’estomac et se retrouvent dans notre génétique !
Tag(s) : #SCIENCES - TECHNOLOGIE

Partager cet article