Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

entre novembre 2015 et janvier 2016:

- 216 900 pour défaut d'actualisation

- 53 900 pour autres cas

- 45 800 pour stage

- 42 100 pour radiation

- 39 600 arrêt de recherche

quasiment 400 000 chômeurs sur les 3 derniers mois soit ramené à l'année (x4)

= 1 200 000 chômeurs hors liste chaque année + chômage invisible

FRANCE : GRAPH DU JOUR:..400 000 chômeurs "sortis des listes" en seulement 3 mois

Ce qui se cache derrière la «vraie-fausse» baisse du chômage

En janvier, plus de 27.000 chômeurs sont sortis des statistiques mensuelles de Pôle emploi. Pour quelles raisons ? S'agit-il d'un nouveau bug ? Peuvent-ils être à nouveau intégrés dans les listes ? Explications.

La France est tellement habituée à voir le nombre de ses chômeurs augmenter que lorsqu'il diminue, comme mercredi, on a du mal à y croire. Surtout lorsque la baisse se révèle partiellement factice. Et c'est sans doute là le souci que le gouvernement a, de ne pas laisser croire que le chômage recule uniquement «grâce» à des bugs informatiques. Mais quelle raison se cache derrière cette baisse? La «cessation d'inscription pour défaut d'actualisation» pour reprendre l'explication technique de l'Insee.

Autrement dit, certains chômeurs auraient oublié d'actualiser leur situation en janvier, comme le règlement de Pôle emploi l'oblige chaque mois. Et pour cette raison, leurs droits seront suspendus pendant un mois mais ils pourront toutefois être à nouveau intégrés dans les statistiques de Pôle emploi. «Les désinscrits de janvier risquent de réapparaître en février», explique au Figaro Mathieu Plane, économiste de l'OFCE. Du coup, il serait surprenant que le chômage recule en février. Si tel est le cas, cela signifiera que la baisse du chômage est réelle. Maintenant, une hausse du nombre de chômeurs inférieure à 27.000 en février (baisse du nombre de chômeurs en janvier, ndlr) ne serait pas une trop mauvaise nouvelle».

L'ombre du «bug SFR» de 2013...

Mais le plus étonnant, c'est le nombre de chômeurs désinscrits pour «défaut d'actualisation» enregistré en janvier: 239.000 (+41.000). Il est étonnamment élevé par rapport à la moyenne affichée en 2015, à savoir 207.000. Surtout, la hausse de 41.000 par rapport à décembre est la plus importante enregistrée depuis...le «bug SFR». A l'époque, le nombre de chômeurs désinscrits pour «défaut d'actualisation» avait augmenté à peu près dans les mêmes proportions (+50.000). Si ce n'est pas une erreur informatique, cela y ressemble fort. Pôle emploi a démenti tout dysfonctionnement dans le processus d'actualisation des demandeurs d'emploi. Même son de cloche du côté de la ministre du Travail. «Les chiffres du jour sont tout à fait honnêtes et corrects. Il n'y a aucun bug retrouvé au niveau des chiffres de Pôle emploi», affirme Myriam El Khomri. Lors de l'épisode du «bug SFR», l'opérateur téléphonique avait reconnu sa responsabilité...près d'une semaine après la publication des chiffres du mois d'août 2013 qui étaient donc faux.

Suite et source

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article