Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quelques heures après l'annonce du remaniement ministériel, le chef de l'État, François Hollande, a détaillé les mesures qu'il souhaitait mettre en place pour les derniers mois de son quinquennat. Que faut-il retenir ?

Ce qu'il faut retenir des annonces de François Hollande après le remaniement ministériel

Le président de la République s'est exprimé ce jeudi soir sur TF1 et France 2. (c) Shutterstock

Notre-Dame des Landes et les agriculteurs

Lors d'une interview diffusée en direct sur France 2 et TF1, ce jeudi 11 février, François Hollande a donné les grandes lignes de son action à venir et a abordé plusieurs sujets épineux. En premier lieu : le projet de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, contre lequel sa nouvelle ministre du Logement, l'ex-secrétaire nationale d'Europe-Écologie-Les Verts, Emmanuelle Cosse, est farouchement opposée. Sur ce point, le président à promis un « référendum local », pour sortir de cette situation.

Le chef de l'État a, en outre, annoncé que les cotisations sociales payées par les agriculteurs allaient baisser très rapidement, pour les aider à affronter la crise qu'ils traversent. Il a aussi souhaité que la procédure de révision de la Constitution, relative à la déchéance de nationalité, ne traîne pas trop au Parlement. Une manière pour lui de dire aux Français que cette polémique n'a que trop duré.

Une réforme du code du travail et la Syrie

Le président a par ailleurs confirmé l'introduction du référendum d'entreprise dans la réforme du Code du travail. « Une loi sera présentée prochainement, entreprise par entreprise, qui va permettre d'adapter le temps de travail et nous introduirons dans le texte un référendum d'entreprises ». « On va aller plus vite. Il faut que cela bouge », a-t-il ajouté.

Avec le départ de Laurent Fabius du gouvernement, François Hollande a tenu, enfin, à rappeler la position de la France sur ce qui se passe en Syrie. « Nous devons faire en sorte que Bachar al-Assad quitte le pouvoir », a-t-il expliqué. « En ce moment, aidé par les Russes, il agit et massacre une partie de son peuple, même s'il agit aussi contre un certain nombre de terroristes », a-t-il précisé.

source

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article