Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Article 35: “Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.”

~ Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen (1793) ~

L’hypocrisie totale de la posture “guerrière” de la France

Résistance 71

17 Novembre 2015

Quatre jours après les horribles attaques perpétrées à Paris par des membres de la légion mercenaire islamiste de l’empire anglo-américain, alias l’Etat Islamique en Irak et au Levant (EIIL), Etat Islamique (EI) ou “Daesh” pour son acronyme arabe, nous assistons à une incroyable mise en scène guerrière de la part du président d’une “république” bananière héritée de ses prédécesseurs, certes, mais dont il a contribué à ternir la respectabilité, la crédibilité déjà sérieusement dégradées et surtout à pousser plus avant la trahison sans nom du peuple de France par ses politiques.

Oser parler de “France en guerre” en pointant du doigt une entité terroriste créée, financée, armée, entraînée, protégée, soignée, chouchoutée par ceux-là même qui la stilipende maintenant relève au mieux du cliché de l’hôpital se foutant de la charité ou au pire, appelons un chat un chat: cela relève de la HAUTE TRAHISON de nos “élites” politiques auto-proclamées de droite comme de gauche.

Voir et entendre une marionnette essoufflée rouler des mécaniques et mener la France sur le sentier d’une guerre voulue par l’oligarchie banquière, pétrolière et industrielle transnationale, fait mal aux tripes, surtout lorsqu’on se rappelle des propos effarants et pourtant si incriminatoires et non condamnés du ministre des affaires étrangères de la république bananière française Laurent Fabius, qui déclarait en 2012 que “Al Nosra [c’est à dire la branche d’Al Qaïda en Syrie] faisait du bon boulot en Syrie…” Depuis 2007 et le régime Sarkozy, la France est ouvertement impliquée dans des ingérences massives à l’étranger, à des renversements de régimes politiques et à des actions de terrorisme d’état comme en Libye en 2011, au Mali après la chute de la Libye et en Syrie depuis au moins 2012.

Entendre un soi-disant “chef d’état” éructer une rhétorique guerrière pour venger une France meurtrie alors que des officiers de l’armée française, de la légion étrangère et des forces spéciales encadraient les forces d’Al Qaïda en Libye, ont encadré et entraîné les forces d’Al Nosra et de l’EI/Daesh dans les camps de celui-ci en Jordanie et en Turquie ; que des officiers de l’armée française furent fait prisonniers par l’Armée Arabe Syrienne lors de la chute du premier califat islamique de Baba Amr en Syrie, avec des officiers britanniques des forces spéciales, qui tous encadraient les forces islamistes et qui furent remis aux autorités françaises à la frontière libanaise après un accord secret entre la France, la GB et le gouvernement syrien.

Entendre ces élucubrations guerrières maladives d’un pseudo-leader en quête de se sortir de la mauvaise passe où il s’est lui-même mis par ses alliances et actions criminelles, qui continuent la pathétique rhétorique affirmant que Bachar al Assad doit quitter la direction de son peuple qui l’a massivement réélu et qui dans le même temps omet de dire le fait que Daesh est protégé par les forces alliées, que l’EI a d’abord été créé en Irak par le général américain et futur ex-patron de la CIA David Petraeus dans la pure logique yankee de la terreur organisée par des escadrons de la mort pilotés par les forces spéciales américaines comme ce le fut de manière si tristement célèbre au Nicaragua, au Salvador, puis en Irak, technique enseignée à la non moins tristement célèbre “Schools of the Americas” par les tortionnaires français du Général Aussarès dans les années 1960.

Ce même pathétique président fantoche et ridicule d’une république française bafouée et passée au camp néo-conservateur va t’en guerre par l’action interne des totskistes lambertistes pilotés par leurs maîtres yankees, continue d’ignorer les évidences manifestes et documentées du financement et de la logistique fournis à la légion mercenaire islamiste de l’empire (EIIL/EI/Daesh) par les états du Golfe tels que l’Arabie Saoudite et le Qatar, si “grands amis” de la France et anciennes provinces de l’empire Ottoman (turc) ; un royaume moyen-âgeux qui a fait décapiter en place publique au sabre plus de 100 condamnés depuis le début de l’année 2015, qui se livre à une guerre de nettoyage ethnique sans discrimination des populations civiles au Yémen avec une assistance des autres roitelets locaux et d’Israël et un petit état richissime, ancien protectorat britannique de 1916 à 1971, devenu “indépendant” en 1971 pour devenir de fait un état acheté par Exxon-Mobil (famille Rockefeller) qui exploite son gaz naturel.

Les deux royaumes archaïques saoudien et qatari sont les financiers principaux de l’EI/Daesh, bras armé de leur fanatisme religieux wahabite et non pas les ventes de “pétrole volé” et de drogues contribuant pour peu au fleuve de fric nécessaire pour entretenir une entité comme l’EI/Daesh.

Fatigués d’entendre un pleutre éructer alors que les camps d’entrainement de Daesh sont en Jordanie et en Turquie (membre de l’OTAN au passage…) et que les convois de ravitaillement passent sans cesse sous protection militaire de la Turquie et de la Jordanie aux terroristes mercenaires de l’OTAN daeshistes en Syrie ; que les blessés de l’EI sont transportés et soignés en Turquie dans des hôpitaux sous contrôle de la propre fille du president turc Erdogan et en Israël (Golan) où ils sont soignés avant d’être escortés de nouveau vers la Syrie et infiltrés pour continuer le combat anti-Assad.

La guerre en Syrie n’est en aucun cas une guerre civile. C’est une GUERRE D’INVASION PAR PROCURATION, à laquelle la France participe activement depuis le départ, soumise qu’ell est à des intérêts particuliers hégémoniques et criminels.

Fatigués d’entre les rodomondades d’un politicard privilégié voulant mené la France dans une guerre alors que les Etats-Unis, la GB, le Canada et la France ont parachuté vivre et munitions aux terroristes pendant plus d’un an en Syrie.

Tout cela pour dire que si Mr Hollande, le traître et sa clique de politiciens corrompus à la sauce émirate, président d’une république bananière officielle: la France (pas son peuple, mais ses institutions), désire vraiment porter la guerre au cœur du problème et attaquer Daesh, nous allons lui dire ce qu’il faut faire dans la pratique de terrain, ce dans l’hypothèse où la rétaliation armée serait la solution, ce qui est douteux mais soit, juste pour la forme, jouons le jeu.

Hollande, s’il te plaît, écoute bien, parce qu’il ne faut pas être sorti de St Cyr (c’est le cas de le dire…) pour mettre ceci en pratique, ce sera simple direct et efficace.

Recette pour mettre fin à Desh en une semaine

1- Tu envoies de ta plus belle plume, un ultimatum à tous les pays qui soutiennent Daesh (y compris toi-même pour la France…), disant en substance que le peuple français vous donne une semaine pour arrêter tout financement, tout apport logistique, militaire et sanitaire aux terroristes en Syrie et en Irak, faute de quoi la France vous attaquera. Envoie la lettre aux pays suivants, tous complices de l’EI/Daesh:

– La France (OTAN)

– Les Etats-Unis (OTAN)

– La Grande-Bretagne (OTAN)

– Le Canada (OTAN)

– La Turquie (OTAN)

– L’Arabie Saoudite (CCG)

– Le Qatar (CCG)

– Israël

– La Jordanie

2- De là deux solutions:

  1. a) L’ultimatum fonctionne: la France agitant ses petits bras musclés fait peur au croquemitaine qui abandonne la partie. L’EI est coupé et privé de soutien et se fait cueillir comme un fruit mûr dans les enclaves syriennes et irakiennes… fin du boulot.
  2. b) La coalition croquemitaine ne plie pas à la gesticulation de la France meurtrie et là mon bon Françouet, faudra sévir et commencer à bombarder les pays ci-dessus indiqués en plus bien sûr non pas de Daesh soi-même mais des convois de ravitaillement franchissant les frontières turco-syrienne d’un côté et jordano-syrienne de l’autre. Là encore, fin du boulot.

Maintenant, comment expliquer à la France profonde très énervée et à juste titre par les attentats du 13 Novembre ayant tué tant d’innocents, que toi Françouet, président fantoche, a aidé au développement et au fonctionnement de l’entité mercenaire terroriste de Daesh en Syrie par le truchement des institutions militaires de la république, dont les membres sont payés par les deniers publics, en succession d’exactions de même type perpétrées par ton prédécesseur, le non moins vil et abject Sarkozy ? çà not’ Françouet, çà va pas être facile tu le penses bien…

Peuple de France !

Ne te laisse pas subjuguer une fois de plus par la perfidie, la traîtrise et l’abjection des paroles politicardes. Ne te laisse pas embarquer dans une guerre voulue depuis longtemps par l’oligarchie en place répondant, au garde-à-vous, à l’autre supra-oligarchie, celle des décideurs criminels des cartels financiers et industriels siégeant à la City de Londres, à Wall Street et à la Banque des Recouvrements Internationaux (BRI) de Bâle.

Ne te laisse pas manipuler à soutenir une “intervention” en Syrie dont le seul but sera non pas d’éradiquer L’EI/Daesh même s’ils prendront quelques bombinettes sur la tronche pour la forme, mais bien de continuer de l’intérieur les travaux de démolition de la Syrie comme ceux entrepris en Libye et de renverser le gouvernement obsolète (comme tout État..) mais néanmoins légitime aux yeux du “droit international” de Bachar al Assad, seul pouvant lutter efficacement contre le terrorisme que nous l’occident avons créé de toute pièce.

Peuple de France ! Ne te laisse pas aveugler par les émotions Ô combien compréhensibles de ces derniers jours résultant de l’ignominie de ces attentats ayant frappé Paris.

L’heure est à l’analyse et à la réflexion, ce que ne peuvent pas faire nos dirigeants qui ne savent œuvrer que dans le carcan de la reaction, chose somme toute logique puisque l’État, par essence, ne peut-être que réactionnaire et coercitif à commencer contre son propre peuple. La prolongation de l’état d’urgence et les futures lois liberticides qui passeront dans le sillage du tsunami émotionnel des attentats de Paris ne sont aucunement dirigées à protéger le peuple, mais bien au contraire à le museler, à le contrôler et à le forcer toujours plus avant dans un totalitarisme de moins en moins larvé et de plus en plus avéré. La France, détournée toujours plus avant par les intérêts particuliers est dans une logique et sur un chemin colonial, de recolonisation de ce qu’elle pense lui appartenir.

“Ceux qui sont prêts à sacrifier leur liberté pour plus de sécurité ne méritent ni n’auront ni l’une ni l’autre”, disait déjà Benjamin Franklin. Peuple de France ! Soutiens la fourberie en cours et tu en savoureras les néfastes effets très, très bientôt.

Nous terminerons cette harangue par une citation venant fort à propos de Henri David Thoreau, qui écrivit en 1849 dans son petit opuscule à lire et diffuser sans modération “La désobéissance civile”, Editions de Minuit, 1996, p.15: “Tous les hommes admettent le droit à la révolution, c’est à dire au droit de refuser l’allégeance au gouvernement et celui de lui résister, quans sa tyrannie ou son inefficacité sont grandes et insupportables…” Ceci fait donc écho à notre citation d’exergue de l’article 35 de la déclaration des droits de l’Homme et du citoyen de 1793.

La boucle est bouclée n’est-il pas ?

SOURCE

Et surtout… Recherchez par vous-mêmes toute l’information utile, ne faites confiance à AUCUN MEDIA DE MASSE !

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article