Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pas touche aux Aides personnalisées au Logement (APL), avait promis la ministre du Logement, Sylvia Pinel !

Hélas, les aides vont bel et bien être revues à la baisse, en partie car elles coûtent trop cher à l'Etat. Environ 500 000 ménages devraient être impactés.

Êtes-vous concernés ?

Shutterstock

Les ménages les plus modestes épargnés

Le gouvernement a présenté, ce mercredi 30 septembre 2015, son projet de budget pour 2016. A la clef, pas mal d'économies, notamment dans le domaine des subventions allouées pour aider les Français à se loger.

Officiellement, la refonte des APL vise à « les rendre plus lisibles et plus équitables ». En réalité, elles vont surtout permettre à l'Etat d'économiser 185 millions d'euros en 2016.

Actuellement, près de 3 millions de gens reçoivent chaque mois une Aide Personnalisée au Logement (APL). In fine, seuls 500 000 foyers vont être directement impactés.

En toute logique, du moins dans l'esprit du gouvernement, ceux qui vont recevoir moins sont ceux dont le patrimoine est le plus important.

Désormais, au lieu de ne prendre en compte que le revenu fiscal de référence, le patrimoine sera également intégré dans l'évaluation des ressources. Ceux qui déclareraient un patrimoine supérieur à 30 000 € verraient leurs APL rabotées.

Ceux qui paient un loyer trop cher seront pénalisés

Autre réforme, ceux qui paient leur loyer trop cher au vu de leurs ressources recevront moins d'aides... Etonnant ! En fait, cette mesure vise à lutter contre les loyers abusifs. Concrètement, un loyer plafond va être mis en place. Et les locataires qui paient un loyer dépassant deux fois ce loyer plafond ne percevront plus d'aides.

Enfin, alors que jusqu'ici l'allocation était calculée sur la base d'un revenu fiscal de référence remontant à deux ans en arrière, désormais, le calcul sera opéré sur la base de la dernière première fiche de paie à partir de 2016 (comme c'était déjà le cas pour les salariés de moins de 25 ans).

source

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article