Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ogm-mort

Madrid | Les docteurs de l’hôpital Carlos III ont confirmé ce matin, dans une conférence de presse, le premier cas de décès humain causé par l’ingestion de nourriture génétiquement modifiée. Juan Pedro Ramos est mort d’anaphylaxie après avoir mangé des tomates récemment développées contenant des gènes de poissons, ce qui a provoqué une réaction allergique violente et meurtrière.

Cette annonce surprenante vient après l’autopsie de l’homme espagnol de 31 ans, qui est décédé à l’hôpital de Madrid au début du mois de Janvier. La santé du jeune homme s’est rapidement détériorée après avoir subi une réaction allergique inexpliquée, et tous les médicaments utilisés pour contenir l’anaphylaxie ont été totalement inefficaces. L’équipe d’experts affirme avoir été en mesure de déterminer que les tomates génétiquement modifiées que la victime a ingéré au déjeuner, étaient la cause de la réaction allergique qui a provoqué sa mort.

Mr. Ramos travaillait comme secrétaire dans un entrepôt de Madrid le 7 Janvier, et commença à se sentir malade juste après le déjeuner. Un certain nombre de symptômes se sont manifestés, y compris une éruption cutanée avec des démangeaisons violentes, un gonflement grave de la gorge et une baisse drastique de la pression artérielle. L’homme, qui était connu pour avoir des allergies, s’est injecté rapidement une certaine dose adrénaline, mais son état de santé a continué à se détériorer.

Le jeune homme a été rapidement transporté à l’hôpital par des collègues, mais le personnel médical n’a pas pu identifier la cause de sa réaction allergique dans les temps et aucun des traitements ou médicaments conventionnels ne semblaient fonctionner. M. Ramos a été déclaré mort un peu plus d’une heure après son arrivée à l’hôpital.

ramos

Le jeune homme semblait heureux et en bonne santé quand cette photo a été prise par son colocataire, moins de 24 heures avant sa mort.

Les médecins et experts légistes de l’hôpital Carlos III ont du exécuter un grand de batteries de tests et d’analyses avant de pouvoir déterminer avec précision ce qui a provoqué la mort de Mr. Ramos, et cela à cause d’une réaction allergique aux fruits de mer, car les seules choses qu’il avait ingurgité avant sa mort étaient du lard, de la laitue et un sandwich aux tomates accompagnés d’un cocacola light. Ils ont été étonnés quand ils ont découvert que la tomate qu’il avait ingéré, non seulement contenait des allergènes liés aux poissons, mais aussi certains gènes de résistance aux antibiotiques qui avaient empêché les globules blancs de M. Ramos de lui sauver la vie.

« Au début, nous pensions qu’il y avait eu une certaine forme de contamination de sa nourriture, de contact avec du poisson ou des fruits de mer lors de la préparation », a expliqué le Dr Rafael Pérez-Santamarina. « Ce n’est que lorsque nous avons testé la tomate elle-même, que nous avons remarqué qu’elle contenait certains allergènes habituellement trouvés dans les fruits de mer. Nous avons fait beaucoup d’analyses différentes et elles ont toutes confirmées que la tomate était en effet la source des allergènes qui ont tué Mr. Ramos ».

rat

Plusieurs expériences sur les OGMs ont produit des tumeurs horribles et même provoqué la mort des rats dans des laboratoires, mais la plupart des produits génétiquement modifiés sur les marchés étaient considérés comme étant inoffensifs pour les humains.

Mr. Ramos est le premier cas de décès humain officiellement confirmé lié à l’ingestion d’aliments génétiquement modifiés. Il contredit la plupart des études sur les OGM qui ont conclu que les cultures génétiquement modifiées actuellement sur le marché étaient comestibles et sans dangers.

Une équipe de scientifiques dirigée par l’Université du Nebraska avait anticipé ce genre de problème en 1996, quand ils ont trouvé que la protéine d’une noix au Brésil introduite pour améliorer la qualité nutritionnelle du soja génétiquement modifiés, a été en mesure de provoquer une réaction allergique chez des brésiliens. Toutefois, ce genre de problème a été rejeté par la plupart des scientifiques comme très improbable, car il pourrait facilement être évité avec des tests de sécurité appropriés. Les injections de gènes de soja dans de la noix brésilienne ont effectivement été abandonnées au cours du développement, mais il semblerait que la tomate génétiquement modifiée qui a causé la mort de Mr. Ramos n’avait pas été suffisamment soumise à l’essai et son risque mortel n’avait pas été identifié avant sa commercialisation.

Le Ministère Espagnol de la Santé, des services sociaux et de l’égalité qui a passé la commande des tomates d’origine portugaise qui ont infecté le jeune homme, a exigé qu’elles soient rapatriées et retirées des magasins et des marchés pour des raisons de sécurité. Plus de 7000 tonnes de tomates seront donc saisis à travers le pays par les inspecteurs du ministère et les fonctionnaires de la sécurité publique.

Le ministère a également fait une annonce publique quant à la mort de Mr. Ramos dans laquelle il présente ses condoléances à sa famille et ajoute qu’il « demande immédiatement des recherches plus approfondies sur le sujet, afin de déterminer si d’autres produits alimentaires génétiquement modifiés sur le marché européen pourraient représenter un risque pour la population espagnole ».

http://fitlife.tv/death-by-gmos-what-you-can-do-to-protect-yourself-produce-labeling-chart-included/

En savoir plus : The Inquisitr

SOURCE

 

MAJ = MERCI à Res Nonverba :

 

Pour mieux comprendre, rapport entre tomate OGM et poisson:

Il a été introduit un gêne d'une limande articque dans le génome de la tomate pour que la plante puisse résister au froid. Pour mieux comprendre le rapport entre résistance aux antibiotiques et OGM, voir dans cet article, la quatrième étape: Comment isoler les cellules qui ont reçu le gène. Les fabricants d'OGM? Une version agro-alimentaire du "Docteur Jekyll et mister Hyde"

Tag(s) : #SANTE

Partager cet article