Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Monsanto est condamné à payer 93 millions de dollars à une petite ville pour avoir empoisonné des citoyens

Il peut y avoir de grandes victoires dans de petits endroits. C’est un gros coup dur pour le géant de la biotechnologie Monsanto ce mois-ci, la Cour Suprême de la Virginie de l’Ouest le condamne à payer 93 000 000 de dollars à la ville de Nitro, située en Virginie de l’Ouest, pour avoir empoisonné les citoyens aux produits chimiques de l’Agent Orange.

La com a été approuvé l’année dernière, mais les détails ont été réglés il y a seulement quelques semaines sur la manière dont les fonds seront distribués.

 

Le condamnation nécessitera que Monsanto fasse ce qui suit :

-Dépenser 9 millions de dollars pour nettoyer la poussière contaminée à la dioxine de 4 500 maisons.

-Dépenser 21 millions de dollars pour faire des tests sur les gens afin de déterminer s’ils ont été empoisonnés à la dioxine.

-Les citoyens seront surveillés pendant 30 ans pour ces intoxications, et pas seulement quelques mois.

-63 millions supplémentaires seront attribués si des tests supplémentaires sont nécessaires.

-Tous ceux qui ont vécu à Nitro entre le 1er janvier 1948, et le 3 septembre 2010 feront un test pour voir s’ils ont été contaminés à la dioxine. Même s’ils doivent apporter la preuve qu’ils vivaient dans cette ville, ils pourront bénéficier du test, même s’ils ne vivent plus à Nitro.

-Les anciens ou les employés actuels ne pourront pas bénéficier de ces avantages.

-Un bureau sera mis en place pour organiser des tests pour les citoyens de Nitro. L’inscription des participants , sera surveillée par l’avocat de Charleston Thomas Flaherty qui a été désigné par la Cour.

Les résidents ont le droit d’intenter des poursuites individuelles contre Monsanto si les tests médicaux montrent qu’ils ont subi un préjudice matériel suite à l’exposition à la dioxine.

Monsanto produisait des produits chimiques à Nitro.

À quel point les citoyens de Nitro ont été exposés à la dioxine ? Monsanto produisait l’herbicide toxique Agent Orange à Nitro, et la dioxine est un sous-produit chimique de cette substance. L’Agent Orange est connu pour provoquer des problèmes de santé graves. L’usine qui produisait l’Agent Orange a été ouverte en 1948 et est restée en activité jusqu’en 2004, alors que dans le passé cet herbicide (au Vietnam et d’autres pays d’Asie) a été fatal à des millions de citoyens et d’anciens combattants qui y ont été exposés.

 

« Il ne fait aucun doute que, pendant et après la guerre, de nombreux Vietnamiens ont absorbé ce produit très toxique (la dioxine). Nous sommes convaincus des recherches toxicologiques et des études épidémiologiques de nombreux pays que cette dioxine a probablement provoqué des effets désastreux sur la santé au Vietnam. » -Arnold Schecter et John Constable.

« C’est vraiment sur le long terme », a déclaré l’avocat Stuart Calwell à The Charleston Gazette. Calwell représentait les citoyens de Nitro pour intenter un recours collectif qui a poussé Monsanto à faire ce règlement.

« La politique de la dioxine est âprement négociée depuis la guerre du Vietnam, mais… nous savons qu’il y a un problème de santé là-bas et nous espérons que les maisons des gens seront nettoyées et qu’on mettra un terme à cet exposition dangereuse et que ceux qui y ont été exposés dans le passé pourront bénéficier d’une surveillance de leur état de santé. »

Les habitants de Nitro doivent encore remplir un formulaire pour recevoir la liste des avantages décrits dans le règlement. En raison de l’enjeu primordial de ce règlement historique, les citoyens de Nitro doivent participer autant que possible pour créer un précédent pour d’autres recours collectifs que les agriculteurs et les consommateurs d’aliments OGM du monde entier pourraient intenter contre Monsanto à l’avenir pour enfin les vaincre. Si nous sommes assez nombreux à le faire tout de suite, alors même leurs caisses bien remplies finiront par être épuisées, et nous pourrons profiter d’un monde sans mourir empoisonnés.

Même si  cette  affaire ne concernait pas le glyphosate , un autre toxine mortelle utilisée dans les herbicides comme le Roundup de Monsanto, son heure viendra bientôt.

Crédits: Écrit par Christina Sarich de  naturalsociety.com , contributeur clients.

source

Tag(s) : #USA

Partager cet article