Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Эдвард Сноуден

En tant que passager en transit, Snowden peut aller où il veut, et tant qu’il ne traverse pas la frontière, il n’a pas besoin de visa, a indiqué le président russe Vladimir Poutine.

 

L'arrivée de Snowden à Moscou était inattendue, a indiqué Poutine, qui a souligné que les services secrets russes ne travaillent pas avec Snowden et n’ont jamais travaillé avec lui.

Cependant, toutes les accusations adressées à la Russie en ce qui concerne Snowden sont « absurdes », a ajouté le président russe. Poutine a indiqué que la Russie n’a pas l’intention de remettre l’ancien employé de la CIA aux Etats-Unis, car la Russie n’a pas d’accord avec les Etats-Unis sur l’extradition.

 

Saga NSA et Nouvel Ordre Mondial:

il court il court le Snowden…


Comme çà, si Snowden arrive à "destination" en Équateur (rien n’est moins sûr que ce soit sa véritable destination finale, ni du reste qu’il soit à Moscou en ce moment car personne ne l’a vu en fait…), le pays pourra donner un passeport diplomatique à Assange pour qu’il ait l’immunité et puisse quitter l’ambassade de Londres.

C’est ce que le Costa Rica avait fait pour le premier ministre oligarque criminel Takhsin Shinawatra alors que la Thaïlande avait révoqué son passeport.

Pourquoi l’Équateur n’a t’il pas fait cela pour Assange depuis bien longtemps ? Qui cela arrange t’il vraiment qu’il reste confiné dans l’ambassade ?

– Résistance 71 –

 

Assange révèle des détails sur “l’opération Snowden” et fustige la “guerre des Etats-Unis contre les lanceurs d’alerte”

 

RT

 

24 Juin 2013

 

url de l’article original:

http://rt.com/news/assange-wikileaks-snowden-asylum-167/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

 

Le fondateur de Wikileaks Julian Assange a dit que l’ancien employé sous-traitant de la NSA Edward Snowden était en sécurité et en bonne santé dans un endroit “sûr”. Il a aussi été révélé que l’Équateur a fourni à Snowden un document de passage pour réfugié.

“Le statut actuel de Mr Snowden et d’Harrison est qu’ils sont tous deux en bonne santé et en sécurité et qu’ils sont en contact avec leur équipe légale”, a dit le fondateur de Wikileaks durant une vidéo-conférence avec la chaîne RT. “Je ne peux pas donner de plus amples informations quant à l’endroit où ils se trouvent” a ajouté Assange.

Assange référait à Sarah Harrison, représentante de Wikileaks et qui accompagne Snowden dans son voyage.

Assange a de plus ajouté qu’Edward Snowden a quitté Hong-Kong le 23 Juin “pour l’Équateur via une route de passage sécure par la Russie et d’autres états”, décrivant l’itinéraire de Snowden comme étant “sécure”. Mais il n’a pas voulu donner plus de détails.

Assange a révélé que Snowden avait reçu un document de réfugié comme sauf-conduit du gouvernement équatorien.

L’Équateur a confirmé qu’Edward Snowden avait fait la demande d’asile politique et que son application serait considérée au vu de la loi internationale.

Néanmoins, Assange a fait remarquer que tandis que l’Équateur est obligé de considérer la demande d’asile de par la loi internationale, il n’est pas légalement obligé de l’accepter.

Le fondateur de Wikileaks parlait depuis l’ambassade d’équateur de Londres où il est en résidence forcée depuis plus d’un an.

Le porte-parole de l’organisation Wikileaks Kristinn Hrafnsson, qui prit aussi part à la conférence a dit que Wikileaks avait approché l’Islande et d’autres pays afin de faire une requête formelle d’asile politique pour Snowden.

“Il est déjà de notoriété publique que j’ai, en tant que journaliste islandaise, approché le gouvernement islandais avec une requête formelle en bonne et dûe forme de Mr Snowden pour son asile politique en Islande. Un processus similaire a été effectué dans d’autres endroits, “ a t’elle déclaré.

Assange a discuté longuement de la signification des révélations de Snowden sur le journalisme à travers le monde. Il a comparé le cas de Snowden et celui de Bradley Manning, qui est en ce moment même en train de faire face à une cour martiale aux Etats-Unis pour avoir fuité des câbles diplomatiques et d’autres informations sensibles à l’organisation Wikileaks.

“Snowden n’est pas un traître, ce n’est pas un espion, c’est un lanceur d’alerte qui a dit au public une vérité très importante, “ a dit Assange.

Il a ajouté que l’enquête sur Wikileaks est “ la plus grosse et la plus compliquée des enquêtes que les journalistes aint jamais vu,” et il a dit que “le gouvernement Obama tente de rendre les journalistes criminellement responsables de ce qu’ils rapportent.”

Assange a fait une référence particulière au journalisme touchant la sécurité nationale aux Etats-Unis et s’est inquiété que des sources et des lanceurs d’alerte lui avaient dit qu’ils ont maintenant trop peur pour parler.

Il a aussi critiqué le ministre des affaires étrangères américain John Kerry de jouer les petits caïds de cour de récréation avec ses déclarations contre la Russie et la Chine.

Assange a appelé ses commentaires “une tentative d’intimider des pays, ce qui supporte en fait la loi du droit d’asile”, et que ceci “ne devrait pas être toléré.”

Dimanche, les autorités de Hong-Kong ont annoncé que Snowden avait quitté le pays en partance pour Moscou, en route vers une troisième destination.

Edward Snowden est un ancien technicien de la CIA et il a aussi été employé en freelance par la NSA.

Les procureurs fédéraux américains ont inculpé Snowden d’espionnage, de vol et conversion de propriété gouvernementale dans une plainte criminelle après qu’il ait eu révélé au quotidien the Guardian de Londres l’étendue des programmes de surveilance électronique de la NSA, incluant le programme PRISM, qui peut enregistrer tout courriel et tout appel téléphonique de quiconque dans le monde et que des informations ont été partagées avec les services de renseignement britannique du Global Communications Headquarters ou GCHQ.


Tag(s) : #USA

Partager cet article