Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Comment l’oligarchie organise la chute des bourses afin de les fermer quand elle aura racheté l’industrie mondiale à vil prix.


Une centaine de manifestations permanentes contre le système financier secoue les Etats-Unis. Le 1er octobre 2011, il y a eu 700 arrestations de manifestants en quelques heures à New York. Le mouvement « Occupons Wall Street » ne cesse de se renforcer, désormais soutenu par plusieurs syndicats, dont l’AFL-CIO. Alors que des soupçons pèsent sur les motivations de la police new-yorkaise, qui a récemment reçu une importante « donation » de la banque JP Morgan.

Les manifestants, participant au mouvement de protestation contre le système financier « Occupy Wall Street », sont partis de Zuccotti Park, dans le quartier de la finance, où ils campent depuis le 17 septembre. Des vidéos montrent que les policiers n’ont pas cherché à les empêcher de traverser le pont de Brooklyn. Lorsqu’ils s’y sont engagés, ils les ont encerclés avant de procéder aux arrestations.

« Pendant les manifestations contre le Sommet de l’OMC en 1999 à Seattle, il y a eu 600 personnes arrêtées en plusieurs jours. La police de New-York a fait mieux en cinq heures », dénoncent les animateurs du mouvement sur Twitter. Certains interrogent également l’indépendance du NYPD (New York Police Department) vis-à-vis de Wall Street. Ces arrestations massives interviennent alors que la banque JP Morgan a fait un don de 4,6 millions à la Fondation de la police new-yorkaise. Ce don sans précédent devant permettre à la NYPD de « renforcer la sécurité » dans la ville, selon le communiqué de la banque, et d’équiper 1 000 voitures de patrouille en ordinateurs portables.

Le mouvement Occupy Wall Street dénonce notamment le renflouement des banques en 2008 ou les saisies immobilières. Dans la manifestation du 1er octobre, les pancartes appelaient à « en finir avec la Fed » (la Réserve fédérale), ou à lancer des « bombes au poivre sur Goldman Sachs », la banque d’investissement qui a joué le premier rôle dans la crise des subprimes. Le mouvement semble prendre chaque jour de l’ampleur. Ils étaient 2 000 à défiler jusqu’au quartier général de la police de Manhattan vendredi 30 septembre.

Bien que le mécontement soit légitime dans un pays où 50 millions de citoyens vivent avec des bons alimentaires faute de mieux, ces manifestations sont de notre point de vue totalement récupérées. Plusieurs raisons nous laissent penser cela :

1°) Pour la première fois en près de quatre décennies, le ministère russe des Affaires étrangères a émis une alerte « terrible » de voyage pour les hauts fonctionnaires russes, scientifiques et officiers militaires voyageant aux États-Unis, par crainte que le régime Obama se prépare à engager une révolution dans le but d’être en mesure de se maintenir au pouvoir, et de compléter l’asservissement du peuple américain. 2°) Les revendications de ce mouvement sont pilotées par des agents de l’OTPOR, tel Ivan Marovic, co-fondateur. Cette organisation est en lien avec la CIA. Ses membres sont formés pour utiliser la protestation populaire et la provocation pacifique. Aucune revendication, telle l’instauration d’une monnaie souveraine aux USA, n’est soutenue. C’est pourtant par là qu’il faudrait commencer !

3°) Un homme comme Georges Soros, allié des Rothschild, soutient le mouvement « Occupons Wall Street ». En vertu de quoi un des organisateurs de la pagaille financière et de la misère actuelle soutiendrait-il un mouvement visant à fermer les places financières ?

Explications :

La révolution est un business comme un autre pour les initiés du N.O.M. Il vont agiter de fausses révolutions pour faire chuter toutes les bourses mondiales. Les entreprises cotées en bourse ne peuvent en sortir ; et lorsque leurs actions seront au plus bas, ils rachèteront tout sur les marchés et fermeront les bourses.

Avec quel argent vont-ils racheter tout ? Actuellement ces initiés des marchés se gavent avec du métal physique or et argent. Pour ce faire, ils ordonnent à la JP Morgan d’émettre des millions de faux titres or et argent (contrats électroniques de vente à découvert), pour faire chuter artificiellement les cours en Occident. (En France un kilo d’argent se vend 800 euros, alors qu’il vaut 2000 euros en Chine). Quand le moment sera venu, le scandale JP Morgan explosera, les marchés chuteront et le cours de l’or et de l’argent sera multiplié par 10, 20 ou 30. Les initiés n’auront alors plus qu’à acheter tous les titres pour quelques euros en bourses et fermer ces dernières, expliquant au passage que la spéculation n’est pas morale (sic !).

Qui sont ces initiés ? Ils ne sont autres que les détenteurs de la très opaque institution nommée BRI (Banque des Règlements Internationaux). Cette dernière est entièrement aux mains de la crème de l’oligarchie bancaire à l’origine de toutes les spoliations actuelles. Les dettes d’Etat seront sollicitées par cette institution, qui demandera évidemment à être payée en or physique. Bien joué, non ? F. Morin

www.rumormillnews.combastamag.net alterinfo.net

source: morpheus.fr

Tag(s) : #ECONOMIE - FINANCE

Partager cet article