Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cette décision du Conseil constitutionnel prive l'ex-président-candidat UMP du remboursement par l'Etat de quelque dix millions d'euros de frais de campagne pour l'élection présidentielle de 2012. 

 


VIDEO. Présidentielle 2012: les comptes de campagne de Sarkozy rejetés par le Conseil constitutionnel

A plusieurs reprises, le président-candidat avait été alerté sur des déplacements qui tenaient plus du meeting de campagne que de la visite présidentielle.

Philippe Wojazer/REUTERS

 

Le Conseil constitutionnel a tranché. Il a décidé de rejeter le compte de campagne présidentielle 2012 de Nicolas Sarkozy. Il s'agissait de son dernier recours possible. 

En décembre, la commission nationale des comptes de campagne avait rejeté les comptes du président-candidat. Nicolas Sarkozy avait alors déposé un recours devant le Conseil constitutionnnel. 

La décision prise ce jeudi prive l'ancien candidat UMP du remboursement par l'Etat de quelque dix millions d'euros de frais de campagne. Dans un communiqué, le Conseil constitutionnel a jugé que "c'est à bon droit que la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques a rejeté le compte de campagne de M. Sarkozy" le 19 décembre 2012. Il a déclaré que le montant des dépenses électorales du candidat UMP "excéd(ait) de 466 118 euros, soit 2,1%, le plafond autorisé". 

>> Lire aussi:Sarkozy-Copé, une histoire d'argent 

A plusieurs reprises, le président-candidat avait été alerté sur des déplacements qui tenaient plus du meeting de campagne que de la visite présidentielle. Et pourtant, Nicolas Sarkozy n'avait pas cru bon de s'assurer une marge de manoeuvre budgétaire

Quelles conséquences sur 2017 ?

source

Tag(s) : #POLITIQUE

Partager cet article