Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

© reuters.

Le fermeture du réacteur nucléaire Doel 3 sera prolongée de deux mois. Le réacteur sera redémarré au plus tôt le 1er décembre, annonce GDF Suez, l'exploitant du réacteur. Celui-ci devait reprendre son activité fin septembre.

Initialement, la fermeture devait durer jusqu'à la fin août mais, afin de pouvoir poursuivre les analyses en cours, il avait été décidé de laisser le réacteur à l'arrêt jusqu'à la fin septembre au moins, avait annoncé Electrabel à la mi-août.

Le réacteur de Doel 3 est à l'arrêt depuis début juin pour entretien. C'est lors de cette fermeture que l'on a constaté que la cuve du réacteur présentait des fissures "potentielles".source

à lire aussi : Le gouvernement belge rassurant après l'arrêt de deux réacteurs

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Des milliers de fissures dans le réacteur nucléaire de la centrale de Doel (Belgique)


 

A lire sur les péripéties du nucléaire belge et ses derniers développements internationaux:
http://lafourmirouge.blogspot.be/2012/08/nucleaire-hors-controle.html

-------------------------------------------------------------------------

Nucléaire: les fissures étaient connues depuis 1979

 

© reuters.

Les cuves des réacteurs nucléaires de Doel 3 et Tihange 2 connaissaient déjà des problèmes d'étanchéité en 1979, rapporte jeudi le Morgen, citant ses propres archives de l'époque.

Les deux réacteurs sont momentanément à l'arrêt pour permettre l'examen de fissures, détectées cet été par l'Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire (AFCN) grâce à de nouveaux appareils.

Mais selon le Morgen, les failles étaient déjà connues fin 1979, quand les réacteurs n'étaient pas encore en fonctionnement. Un article daté du 5 janvier 1980 fait état de petites fissures dans les cuves, d'ailleurs reconnues au Sénat par le ministre du travail de l'époque, Roger De Wulf.

Interrogé par le Morgen, le directeur de l'AFCN, Willy De Roovere, affirme ne pas se souvenir des constats de 1979. "Etrange, car à la fin des années 1970, il dirigeait la construction et la mise en service de Doel 3 pour Electrabel", souligne le quotidien flamand.source

--------------------------------------------------------------------------

Màj= Belgique/nucléaire : un deuxième réacteur mis à l'arrêt

ядерный импульсный реактор ИБР-2 Объединенный институт ядерных исследований Дубна

L'Agence belge de contrôle nucléaire (AFCN) a ordonné jeudi d'arrêter le réacteur N°2 de la centrale nucléaire de Tihange, près de Liège, retirant ainsi un second réacteur de l'exploitation en Belgique depuis qu'une fissure a été découverte dans le réacteur N°3 de la centrale de Doel (25 km d'Anvers), en juin.

Il s'agit d'une mesure de précaution, selon l'agence. Il s'agit d'un réacteur, dont la cuve a été fabriquée par le même constructeur que celle de Doel-3, la société néerlandaise Rotterdamsche Droogdok Maatschappij (RDM), aujourd'hui disparue. Le réacteur de Tihange ne présente pas de danger pour l'environnement ni pour la population, d'après l'AFCN.

Les spécialistes étudieront la cuve du réacteur Tihange-2 à partir du 10 septembre et une décision sur sa mise en marche sera prise d'ici fin octobre.

Electrabel, opérateur des centrales nucléaires belges, a antérieurement annoncé que Doel-3 pourrait être relancé fin septembre au plus tôt.

Des experts du nucléaire venant d'Allemagne, de Belgique, d'Espagne, de France, des Pays-Bas, de Suède, des Etats-Unis et d'Argentine se sont réunis le 16 août à Bruxelles pour évoquer la situation autour des centrales belges de Doel et de Tihange. Tous ces pays ont des centrales dont les réacteurs sont dotés de cuves fabriqués par RDM.

En 2011, 14 incidents se sont produits dans des centrales nucléaires belges, dont onze de niveau 1 sur l'échelle internationale de gravité des accidents nucléaires Ines (incidents techniques sans conséquences) et deux de niveau 2 (incidents assortis d'une défaillance importante des dispositions de sûreté).

Le nouveau gouvernement belge a annoncé son intention de fermer progressivement l'ensemble des centrales nucléaires d'ici l'année 2025. Le processus doit être lancé en 2015.

RIA Novosti

 

 

* Une autre coïncidence? 

Une réunion entre autorités chargées de la sécurité nucléaire en Europe et aux Etats-Unis a eu lieu jeudi 16 août 2012 à Bruxelles. Les autorités belges ont informé leurs homologues des possibles fissures découvertes, la semaine dernière, sur un réacteur situé en Flandre, dans le nord de la Belgique. Si aucune décision n’a été prise lors de cette rencontre, le redémarrage de la cuve en question semble de plus en plus improbable.
Source:
Les détails de ces fermetures de centrales nucléaires sont donnés sous la vidéo.  Coïncidence ???  

 


 
Photo : RIA Novosti
Tag(s) : #SCIENCES - TECHNOLOGIE

Partager cet article