Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Le 1er janvier 2012 marque une nouvelle étape pour la rémunération des médecins généralistes. Fini le seul paiement à l'acte. Ils peuvent désormais toucher une prime à la performance pouvant aller jusqu'à 9000 euros par an.

Pour se faire, ils doivent se plier aux critères établis par la CNAM. Parmi ceux-ci :

- être équipé d'un logiciel d'aide à la prescription
- prescrire un certain taux de génériques parmi les antibiotiques, les statines, les antihypertenseurs ou encore les antidépresseurs
- atteindre un taux défini de patientes participant au dépistage du cancer du sein
- atteindre un taux défini de patients vaccinés contre la grippe
- atteindre un taux défini de patientes ayant effectué un frottis au cours des trois dernières années

'Les critères sont plus économiques que scientifiques, et d'un point de vue médical, il y avait des choses plus intelligentes à faire. Au lieu de se focaliser sur le taux de vaccination de la grippe, il aurait mieux valu valoriser le fait que les carnets de santé soient à jour' a réagit Claude Bronner du syndicat Union généraliste sur LeMonde.fr. Pour Didier Menard du Syndicat de médecine générale 'on ne peut pas réduire les objectifs de santé publique à tel ou tel taux de dépistage réalisé'. Le syndicat a appelé au boycott de la mesure.

Pour l'instant, seuls les médecins généralistes sont concernés par la mesure. Elle devrait s'étendre prochainement aux autres spécialités.

Tag(s) : #SANTE

Partager cet article