Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La nouvelle ministre de l'Education nationale réaffirme, dans une interview au Monde publiée ce lundi, les priorités du gouvernement pour l'école et les réformes engagées. 

Najat Vallaud-Belkacem défend égalité filles-garçons à l'école et rythmes scolaires

 

Najat Vallaud-Belkacem n'aura eu que quelques jours pour se préparer à sa première rentrée des classes en tant que ministre de l'Education nationale. Elle n'en est pas moins omniprésente dans les médias. La nouvelle ministre donne ce lundi, dans une interview au Monde, les grandes lignes de sa feuille de route rue de Grenelle, qui réaffirment les priorités de ses prédécesseurs.  

 

Le point sur ses déclarations dossier par dossier. 

 

Rythmes scolaires. "La réforme des rythmes scolaires est une bonne réforme qui va permettre aux écoliers de mieux apprendre à lire, écrire et compter", assure Najat Vallaud-Belkacem. Reste à faire passer le message auprès des 60% de Français qui se disent opposés à la mesure dans un sondage publié ce lundi. 

Elle se veut intraitable avec les élus qui essayeraient de contourner la réforme: "Si des maires ne font pas respecter la loi, les préfets le feront à leur place"

 

ABCD de l'égalité. Attaquée dès sa nomination par la droite sur le thème de l'égalité fille-garçon à l'école, la ministre se défend. "Loin des divagations de ceux qui me font un procès d'intention, [les ABCD] n'ont jamais prôné l'indifférenciation des sexes mais, comme leur nom l'indique, l'égalité entre filles et garçons." Elle évoque également un futur dispositif pour former les personnels éducatifs et "renforcer le lien avec les parents pour qu'ils comprennent la démarche". 

 

Réforme de la notation. La ministre salue "le travail sur l'évaluation des élèves, qui ne vise pas à supprimer les notes mais à rendre l'évaluation plus exigeante". Côté nouveautés, elle indique souhaiter "améliorer l'accueil des parents à l'école" et suivre "avec intérêt le dispositif qui laisse aux familles le dernier mot sur l'orientation scolaire de leurs enfants en fin de collège". 

 

Les 60 000 postes. Une nouvelle fois, la promesse des créations de postes, qui remonte à la campagne de François Hollande en 2012, est maintenue. Reste, en revanche, à faire face à la crise du recrutement

 

La réforme de l'Education prioritaire. Il s'agit, selon Najat Vallaud-Belkacem, de l'"un de [ses] grands chantiers." "Je vais y travailler pour que nous ayons à la rentrée 2015 un nouveau périmètre des réseaux d'éducation prioritaire qui soit cohérent avec la réalité des difficultés sociales des familles"; indique-t-elle.

 

source

 

 


Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article