Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Russie a réclamé lundi une enquête approfondie sur la mort de civils dans des bombardements de l'Otan en Libye. Elle a accusé l'Alliance atlantique de n'avoir toujours pas fourni au Conseil de sécurité de l'Onu le moindre détail sur les victimes civiles de son action en Libye.

"Malheureusement, l'Otan a adopté une posture de pure propagande en affirmant qu'il y avait zéro victime civile en Libye, ce qui est premièrement totalement invraisembable et deuxièmement faux", a déclaré l'ambassadeur russe auprès des Nations unies, Vitali Tchourkine. Il a annoncé qu'il évoquerait cette question jeudi devant le Conseil de sécurité.

"Nous espérons que l'Otan va réexaminer ce problème dans son intégralité, qu'elle va mener une enquête sur cette question", a-t-il poursuivi, en soulignant que l'Onu pouvait participer à une éventuelle enquête.

Reuters a rapporté vendredi que des organisations de défense des droits de l'homme estimaient à plus de 50 le nombre de civils libyens tués dans des bombardements aériens de l'Otan. Dimanche, le New York Times a évoqué entre 40 et plus de 70 le nombre de civils ainsi tués.

Le 17 mars, la Russie et la Chine se sont abstenues lors de l'adoption de la résolution 1973 autorisant le recours à "tous les moyens nécessaires" pour protéger les populations civiles en Libye, où Mouammar Kadhafi tentait de réprimer par la force une insurrection armée. Depuis, ces deux pays accusent les pays occidentaux d'avoir outrepassé ce mandat.


(ats / 20.12.2011 03h29) vu sur "Alter info"

 

Tag(s) : #CONFLICTS DANS LE MONDE

Partager cet article