Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Stephen Elop, le PDG de Nokia, présente le Lumia 900. (Sipa)Stephen Elop, le PDG de Nokia, présente le Lumia 900. (Sipa)

Ce devait être le lancement de l'année. Avec son Lumia 900, vendu aux Américains depuis le 8 avril, Nokia espérait tenir son premier vrai "iPhone killer". Las! Les premiers appareils vendus aux Etats-Unis par l'opérateur AT&T ont révélé un bug important dans le logiciel, occasionnant des coupures dans les connexions Internet. Le constructeur finlandais a donc décidé de créditer 100 dollars sur la facture télécoms des nouveaux propriétaires. Ce qui revient à l'offrir purement et simplement à ceux qui ont souscrit un contrat de deux ans à AT&T et acquis le téléphone pour 99 dollars... Cette mésaventure pourrait coûter 10 millions de dollars à Nokia. Une nouvelle qui tombe mal alors qu'il a annoncé ce jeudi une perte nette de 929 millions d'euros au premier trimestre 2012.

Tout cela pourrait décider Steve Ballmer, l'éruptif patron de Microsoft, à passer la vitesse supérieure pour tenter d'imposer enfin ses smartphones face à l'iPhone et aux Samsung, LG, ZTE et autres HTC équipés du système Android de Google. L'américain et le finlandais ont décidé de s'allier en février 201 1 mais en restant indépendants. Et voici que l'action de Nokia n'en finit pas de s'effondrer... Une bonne occasion pour Ballmer de mettre la main sur le savoir-faire logistique du finlandais, d'exploiter son implantation dans les marchés émergents, et plus encore sa multitude de brevets. Le même genre de raisonnement qui avait motivé, l'été dernier, l'acquisition de Motorola par Google. "Un rachat permettrait à Microsoft de valoriser les deux marques et d'adopter une démarche intégrée", explique Thomas Husson, du cabinet Forrester.

En attendant le lancement de Windows 8

Sur ce point, la firme de Redmond dispose d'un atout: Stephen Elop. Le PDG de Nokia est en effet un ancien patron de la division business de Microsoft. En un an, il a transformé le groupe finlandais pour faciliter le partenariat avec l'équipe de Windows Phone. "L'organisation de la division smartphones a été repensée en miroir de celle de Microsoft", souligne Ukko Lappalainen, vice-président de l'industriel finlandais. Les deux groupes ont d'ailleurs mis au point en neuf mois à peine les premiers représentants de la gamme Lumia, dont le fameux 900.

Pour Microsoft, l'heure de vérité sonnera cet automne avec le lancement de Windows 8, son système d'exploitation pour PC compatible avec les smartphones et les tablettes. Le temps presse: Windows Phone est tombé à moins de 2 % de part de marché. Or les Lumia actuellement mis sur le marché risquent de ne pas être compatibles avec cette plateforme. Cette incertitude devrait encore entraver sérieusement le redressement de Nokia et en faire une proie facile... pour Microsoft.

source via "incapable de se taire"

Tag(s) : #ECONOMIE - FINANCE

Partager cet article