Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://1.bp.blogspot.com/-oT8z0jumaWs/Tvhe3pZUSYI/AAAAAAAAF3Q/JwwogxYpLvo/s1600/gad28r.jpg

Le Département de l’agriculture américain a déclaré jeudi dernier qu’il autorisait à la vente le maïs OGM résistant à la sécheresse de la société Mosanto sur le territoire américain.

Il a pris sa décision après avoir examiner de prés les évaluations environnementales et les risques liés à son implantation en milieu naturel, les observations du public et des données de recherche de Monsanto.

Le maïs est la culture la plus répandue aux États-Unis, néanmoins 40 pour cent des pertes de récoltes en Amérique du Nord sont dues à la sécheresse.

Dans un communiqué, Monsanto a déclaré qu’il prévoyait d’effectuer des essais agricoles dans les plaines de l’Ouest américain dés 2012, afin de démontrer que cette nouvelle variété de maïs transgénique est efficace face à la sécheresse. Mosanto assure que les nouvelles données recueillies lors des essais aideront à mieux guider les futures décisions commerciales de la société.

« notre nouveau maïs résistant à la sécheresse a été conçu pour aider les agriculteurs à atténuer le risque de perte de rendement lorsqu’ils éprouvent une période de manque d’eau, surtout dans les zones de stress hydrique annuel. »

« Sa conception a été rendu possible dans le cadre d’une collaboration avec la société chimique allemande BASF »

La région retenue pour ces essais sont les plaines de l’Ouest américain d’une part parce qu’elles produisent un quart de la production totale américaine, et d’autre part parce qu’elles sont environnementalement les plus similaires aux régions sèches de l’Afrique, de l’Europe, et de l’Amérique latine.

le Département de l’agriculture américain a annoncé que cette variété connue sous le nom de MON 87460 est désormais classée comme un article réglementé en vertu des règlements régissant l’introduction de certains organismes génétiquement modifiés aux USA.

Source Reuters

:lol:

Nature alerte

Tag(s) : #NATURE - ECOLOGIE

Partager cet article