Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Etats-Unis: les médicaments de la chimiothérapie pour le cancer du poumon

 

 

La chimiothérapie anti-cancer peut endommager des cellules saines et les pousser à produire une protéine qui alimente la tumeur et entraîne une résistance au traitement, selon une étude qui vient d'être publiée.

Il s'agit d'un nouveau mécanisme découvert "de manière complètement inattendue" par des chercheurs américains, travaillant sur la résistance à la chimiothérapie observée dans des cancers métastasés du sein, de la prostate, du poumon et du colon.

Les chercheurs ont ainsi mis en évidence le rôle important des fibroblastes, des cellules non cancéreuses, dans la cicatrisation des plaies et la production de collagène.

Mais situées à proximité d'un cancer et exposées à la chimiothérapie, ces cellules subissent des altérations de leur ADN et produisent une protéine dénommée WNT16B qui permet aux cellules cancéreuses de se développer et envahir les tissus environnants en résistant aux traitements.

La production de WTN a augmenté jusqu'à 30 fois, un résultat "tout à fait inattendu" selon Peter Nelson, l'un des coauteurs de l'étude publiée dans la revue Nature Medicine.

Le traitement par chimiothérapie repose sur la prise de médicaments qui s'attaquent aux cellules cancéreuses, en les détruisant ou en stoppant leur croissance. Mais après une bonne réponse initiale, le traitement peut devenir moins efficace au fil des cures, en raison de phénomènes de résistance.

Ces recherches ouvrent la voie à de nouveaux traitements pour des malades atteints de cancers à un stade avancé. "Un anticorps à la protéine WNT16B, donné dans le cadre de la chimiothérapie, pourrait améliorer la réaction (en tuant davantage de cellules cancéreuses)", a-t-il indiqué à l'AFP. "Cela permettrait également d'utiliser des doses thérapeutiques plus petites et moins toxiques" a-t-il ajouté.

 

Belga

 

En bonne santé, pas touche! » ou comment se soigner le cancer sans chimiothérapie

C’est suite à un témoignage laissé sur le blog que cet article a été décidé. Se soigner du cancer serait donc possible sans faire appel à une équipe médicale performante, sans avoir systématiquement recours à un traitement chimiothérapique,; mieux, il existerait des alternatives qui ne seraient pas médiatiser car ne rapportant rien financièrement à ceux qui vivent du cancer, et ils sont très nombreux! Hôpitaux et cliniques spécialisées, professeurs et médecins de tout poil, équipes soignantes, laboratoires pharmaceutiques, pharmaciens, et même pompes funèbres, excusez-moi cette tragique réalité…

Un petit rappel donc quand à la situation de Patrick, il l’explique très clairement sur son blog:

Juillet 2009 à décembre 2009

  • douleurs sporadiques dans l’épaule droite
  • paresthésies sporadiques dans la poitrine
  • perte de 5kg en quelques jours
  • toux incessante

Janvier 2010

  • mon cou grossit et je suis essouflé au moindre effort + tachycardie (mon coeur bat à 110-120 pulsations/min au repos!)
  • mon médecin se décide enfin à me faire faire une radio des poumons

Février 2010

  • on diagnostique un lymphome, cancer du système lymphatique, une tumeur de 9cm dans le médiastin* antéro-supérieur et une autre de 2cm près des surrénales;
  • on me fait faire une première chimio à la suite de laquelle mon organisme est dévasté, couché 24h sur 24 pendant 2 semaines, incapable de faire quoi que ce soit la 3ème. 

Mars 2010

  • je commence un traitement alternatif, le protocole américain Bill Henderson
  • au lieu de me rendre à ma deuxième séance de chimio je fonce m’inscrire à la capac;
  • je ne reprendrai la chimio que si je souffre d’un SGRUHI (symptôme grave requérant une hospitalisation immédiate) ayant un rapport avec mon cancer.

Octobre 2010

  • sous la pression familiale, je retourne voir mon ancien médecin (celui qui m’avait donné de 3 à 6 mois en mars)
  • étonné de me voir entrer vivant dans son cabinet, il me suggère de me faire faire un CT scan thoracique
  • alors que j’avais juré de ne plus mettre les bras dans un hôpital, sauf en cas de sgruhi, je prends rendez-vous

Novembre 2010

  • le 30, le scan révèle que la tumeur a diminué (de 84x71x92mm elle est passée à 50x50x19mm), mais elle est toujours là

Mars 2011

  • nouvelle prise de sang, tout est parfait (voir ici)

Juin 2011

  • CT scan thoracique le 1er juin. La masse médiastinale, mesurant 49x11mm correspond maintenant à une thrombose dans la veine cave. Comprends pas!
  • entre deux scans, si la tumeur ne grossit pas, on est censé être guéri?

Août 2011

  • Un ancien camarade de l’athénée devenu cardiologue rencontre par hasard le spécialiste de radiologie interventionnelle à Saint-Luc (Bruxelles).
  • Le 25 août celui-ci parvient à placer un stent de 14x60mm dans mon tronc veineux brachiocéphalique droit (thrombosé) et à recanaliser ma veine cave supérieure (sténosée par la tumeur et autres saloperies).

Septembre 2011

  • Je comprends par hasard qu’apparemment je suis guéri. En effet dans le dernier scan, la seule masse que l’on ait trouvée dans le médiastin correspond à la thrombose qui a été soignée par stent.

* médiastin? si vous êtes comme moi, vous ne savez pas ce qu’est le médiastin. Quel prof en a parlé à l’école? Aucun! Eh bien le médiastin, c’est l’espace entre les poumons où se trouve des organes de moindre importance, comme le coeur… où passent des vaisseaux sympas, comme l’aorte, les artères pulmonaires et la veine cave. Bref si une tumeur se trouve là et que par hasard elle mesure 9cm, il est possible qu’elle comprime l’un ou plusieurs desdits vaisseaux et provoque des symptômes comme exprimés en janvier 2010… J’ai eu de la chance qu’elle n’ait pas éprouvé de l’affection pour mon coeur :-) sérieusement!

Source: moncancer.info

La guérison grâce à une alternative qui ne sort pas d’un laboratoire pharmaceutique et qui ne rapporte pas grand monde… Méthode qui vous est expliquée également sur le blog de Patrick:

Le traitement alternatif que j’ai choisi, c’est à la base le protocole Bill Henderson, conçu par un américain nommé… Bill Henderson!

Pourquoi un traitement américain? Parce que je n’ai trouvé dans le monde francophone aucun traitement qui soit aussi bien détaillé et accessible pour un prix modique.

Bill vend un ebook de 344 pages intitulé “cancer free”, que l’on pourrait traduire en français par “libéré du cancer”. J’ai bien sûr acheté cet ebook et je vais vous expliquer en quoi consiste son protocole.

Il faut savoir qu’il s’agit d’un traitement non-toxique mais qui requiert notamment de prendre des compléments, c’est-à-dire des pilules.

Au début je prenais tout, à présent je ne prends que ce qui est indiqué en gras et souligné.

Voici le contenu du protocole Bill Henderson :

  • un stimulant de l’immunité
  • l’huile de lin dans la crème Budwig chaque matin et dans des salades midi et soir
  • la vitamine C
  • des enzymes
  • un régime alimentaire qui combat le cancer
  • des vitamines et des minéraux

A cela j’ajoute :

  • du chlorure de magnésium
  • des lavements intestinaux
  • de la vitamine D3
  • de la levure de bière
  • du cartilage de requin
  • un probiotique
  • un sel alcalinisant pour rétablir le pH du corps

Mon traitement dans le détail

Un stimulant de l’immunité

L’immunité est la priorité numéro un selon Bill Henderson. Selon lui, aucun cancer ne se développe si le système immunitaire est performant. Donc la première priorité est de rétablir l’immunité de l’organisme pour lui permettre de combattre le cancer.

Il propose à cet égard plusieurs produits, dont le Beta-1,3D Glucan, le MGN-3, le RM-10 Ultra et Oncolyn. J’ai personnellement opté pour Oncolyn, parce qu’il détruit les cellules cancéreuses, il neutralise la toxicité de la plupart des médicaments utilisés en chimio, il agit comme anti-oxydant et il permet aux cellules cancéreuses de redevenir normales.

Je commande Oncolyn sur Internet ici. Il s’agit d’une source américaine, et je le reçois en moyenne après 9 jours.

L’huile de lin dans la crème Budwig chaque matin

La recette provient de la Dr Kousmine dans son livre génial que j’ai acheté en 1989 et qui s’appelle “sauvez votre corps”.

Voici comment je prépare cette crème : je mets 2 cuillers à soupe de fromage frais bio dans une petite assiette et 4 cuillers à café d’huile de lin bio. Je mélange jusqu’à ce qu’on ne distingue plus l’huile de lin. A ce moment j’ajoute une cuiller à soupe de céréales crues (et fraîchement moulues) ou germées et quelques noix.

Pour germer les graines j’ai acheté des germoirs en verre ici.

Vous trouverez d’autres recettes sur Internet, mais sachez qu’il y a deux ingrédients que vous ne pouvez absolument pas enlever : le fromage blanc frais et l’huile de lin.

Article complet sur moncancer.info

Que penser? Douter et faire confiance au monde médical alors que les preuves s’accumulent contre la fiabilité qu’on peut lui accorder? Ou faire confiance en un blog qui reste un « petit blog anonyme » aux belles promesses? Ce blog fait un suivit de la situation sur 3 ans avec humour et détails, à chacun de se faire son idée, mais je me devais de parler d’une telle possibilité, guérir d’une maladie sans respecter ces sacro-saints protocoles auxquels on doit faire aveuglément confiance. Et si… Et si tout cela était possible? J’attends vos impressions, n’hésitez pas à visiter le blog moncancer.info pour vous faire une idée…

source

Tag(s) : #SANTE

Partager cet article