Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

L'Agenda 21, plan d'action de l'ONU pour le 21ème siècle, est un contrat global qui lie les gouvernements du monde entier à un plan global qui a comme ambition, grossièrement, de permettre à un maximum de citoyens de la planète de manger, d'apprendre et de communiquer et d'optimiser la préservation de la Terre.  Le concept du "développement durable" fait bien sûr partie du vocabulaire de l'Agenda 21, qui consiste en un renouvellement des ressources pour les générations futures.  

Mais derrière ce beau grand discours "super-héros-écolo" se cache des réglementations extrêmement restrictives comme l'inacessibilité à des territoires "préservés", l'inacessibilité à certaines ressources parce que détenues par le patrimoine mondial, l'ultra conservatisme des ressources au nom de la sauvegarde mondiale, etc.  Autrement dit, et pour faire court, l'ONU va devenir le dépositaire mondial de la Terre et de toutes ses ressources et va ainsi contrôler l'énergie, l'eau, la nourriture, l'agriculture et tous les aspects de la création!  Le réchauffement climatique, doctrine de scientifiques à la solde des "maîtres à penser" de la gouvernance mondiale, est un enjeu majeur parmi les stratégies de l'ONU et de son Agenda 21.  "Il faut lutter contre le réchauffement climatique et fournir les efforts visant à réduire les émissions causées par l'homme", blablabla!

Une des priorités de l'ONU, de l'Assemblée générale, est la paix globale et la sécurité mondiale.  Prenez note de ces mots-clé, ils forment à eux seuls l'essence même de la mise en place d'un gouvernement mondial...

Dans le rapport, publié en 2009, intitulé "Les objectifs du Millénaire pour le développement", on trouve les objectifs stratégiques du développement durable.  À la page 55 du document, on voit une illustration des continents ayant subi quelques modifications: le monde a été divisé en 10 régions.  Ce schéma des 10 "groupes régionaux" a été créé par les Nations Unies pour des raisons pas très élaborées dans le document (libre-échange, partenariat commerciaux?), mais il est permis d'associer la création de ces "royaumes" à la prochaine gouvernance mondiale.

Sur le site de la Commission Européenne, http://ec.europa.eu/world/where/index_en.htm, on peut aussi voir que les pays du monde appartiennent à 10 grandes régions.

Voyons maintenant ce que l'on trouve dans le Livre de Daniel (chapitre 7) concernant la gouvernance mondiale qui doit être constituée de 10 gouvernements ou "rois":

Après cela, je regardai pendant mes visions nocturnes, et voici, il y avait un quatrième animal, terrible, épouvantable et extraordinairement fort ; il avait de grandes dents de fer, il mangeait, brisait, et il foulait aux pieds ce qui restait ; il était différent de tous les animaux précédents, et il avait dix cornes. (...)

Il me parla ainsi : Le quatrième animal, c'est un quatrième royaume qui existera sur la terre, différent de tous les royaumes, et qui dévorera toute la terre, la foulera et la brisera.  Les dix cornes, ce sont dix rois qui s'élèveront de ce royaume. Un autre s'élèvera après eux, il sera différent des premiers, et il abaissera trois rois.


Maintenant, dans le Livre de l'Apocalypse (chapitre 17):


Il me transporta en esprit dans un désert. Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes.  Cette femme était vêtue de pourpre et d'écarlate, et parée d'or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe d'or, remplie d'abominations et des impuretés de sa prostitution.  Sur son front était écrit un nom, un mystère : Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre. (...)


Et l'ange me dit : Pourquoi t'étonnes-tu ? Je te dirai le mystère de la femme et de la bête qui la porte, qui a les sept têtes et les dix cornes. (...)


Les dix cornes que tu as vues sont dix rois, qui n'ont pas encore reçu de royaume, mais qui reçoivent autorité comme rois pendant une heure avec la bête.

Ils ont un même dessein, et ils donnent leur puissance et leur autorité à la bête. (...)

Et il me dit : Les eaux que tu as vues, sur lesquelles la prostituée est assise, ce sont des peuples, des foules, des nations, et des langues.  Les dix cornes que tu as vues et la bête haïront la prostituée, la dépouilleront et la mettront à nu, mangeront ses chairs, et la consumeront par le feu. (...)

Et la femme que tu as vue, c'est la grande ville qui a la royauté sur les rois de la terre.

Pour ceux qui voudraient approfondir sur ces prophéties, je vous invite à lire l'excellent article de Joseph Sakala:

Mystère : Babylone la Grande

http://moissondeselus.org/mystere_Babylone_la_grande.htm

 

via Conscience du peuple

Tag(s) : #Philosophie-réflexion

Partager cet article