Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac le jour de sa passation de pouvoirs avec Bernard Cazeneuve à Bercy, le 20 mars 2013.

L'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac le jour de sa passation de pouvoirs avec Bernard Cazeneuve à Bercy, le 20 mars 2013.

(MAXPPP)

Il est passé aux aveux. Jérôme Cahuzac a reconnu sur son blog et devant les juges d'instruction Roger Le Loire et Renaud Van Ruymbeke détenir un compte à l'étranger depuis une vingtaine d'années, crédité d'un montant de 600 000 euros. Il a été mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale.

"Dévasté par le remords", l'ancien ministre du Budget, qui a publiquement nié détenir un compte à l'étranger pendant plusieurs mois, demande pardon pour "une faute inqualifiable".

Jérôme Cahuzac a démissionné de ses fonctions le 19 mars en raison de cette affaire, révélée par Mediapart. L'ancien ministre était soupçonné d'être toujours titulaire dans une banque à Singapour d'un compte affichant un solde de plus de 500 000 euros, ouvert dans une succursale de l'établissement suisse Reyl et Cie, après avoir fermé un premier compte chez UBS en Suisse à la fin des années 2000.

Une information judiciaire contre X visant l'ancien ministre a été ouverte pour blanchiment de fraude fiscale, mais aussi perception par un membre d'une profession médicale d'avantages procurés par une entreprise dont les services ou les produits sont pris en charge par la sécurité sociale, blanchiment et recel de ce délit. Deux magistrats du pôle financier du tribunal de grande instance de Paris, Roger Le Loire, doyen du pôle financier, et Renaud Van Ruymbeke, ont été désignés le 20 mars pour enquêter sur cette affaire.

source

Tag(s) : #POLITIQUE

Partager cet article