Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voici une vidéo sur la chaîne Youtube de Kna60, à propos de lueurs anormales décelées le 2 décembre, qui pourraient faire penser à un incendie :

Copie sous-titrée d’une vidéo de Ichicax4, dont voici une traduction du descriptif :

De nouveaux événements à Fukushima peuvent indiquer un éventuel incendie… en l’absence de données utilisables ou d’informations de Tepco il est difficile de juger. S’il y a un incendie ou un phénomène de fission, les rejets dans le Jet stream vont frapper l’Alaska, la Colombie-Britannique, l’Alberta, l’Idaho, le Montana, l’Utah, le Wyoming, le Nevada, le Colorado, l’Arizona, le Nouveau-Mexique et le Texas au cours des 4 jours à venir.
Les femmes enceintes, bébés, enfants, personnes âgées, malades et ceux qui ont un système immunitaire affaibli seront les plus exposés aux effets de retombées radioactives potentielles. Il faudrait être d’une extrême prudence et limiter toutes les activités inutiles à l’extérieur.

S’il vous plaît partagez cette vidéo avec quelqu’un que vous connaissez vivant dans les zones mentionnées ci-dessus.

** Je vais co-organiser « Wide Awake News » avec Charlie McGrath ce soir 02/12/2011 à 18h Côte Ouest – 21h Côte Est et ces informations seront actualisées. Vous pouvez les retrouver sur internet et chatter en temps réel, ou simplement les écouter.

Clignotements pendant la journée du 01.12 rouge et vert: ici

Caméra JNN nuit du 01 au 02.12 jaune et vert: ici

Cycle du combustible nucléaire expliqué: ici

Article des archives du NYT sur les gainages en zirconium: ici

Prévisions Jet stream: ici

Bistro Bar Blog

Incendie à la centrale de Fukushima Daiichi ? 3 décembre 2011 – Mise à jour – 11h00

Les images des webcams sont revenues ce matin.
L’image Tepco montre toujours une lumière rouge clignotante sur une grue près du n°1.
L’image TBS/JNN montre toujours une lumière blanche au centre et verte en bordure, au même endroit que les jours précédents.

Toutefois, le plan de la webcam TBS/JNN a été recadré et ne montre plus la lumière rouge de la grue. La raison pourrait être que cette image révélait une différence très nette de couleurs entre les deux caméras. La lumière de la grue apparaissait comme jaune-orange sur la webcam TBS/JNN, donc saturée en jaune. Dans ce cas, la couleur verte du point « chaud » devrait peut-être être corrigée en bleu. La couleur bleue, dans le cadre d’une piscine de combustible, serait tout à fait normale. Ce qui est anormal est que l’on voie cette couleur très vive à l’extérieur, et que personne n’en donne d’explication.

Voir les images et le reste du commentaire en cliquant sur le blog de Fukushima en cliquant sur la photo.

Bien sur que cela demeure une supposition, mais il est certain qu’il ne faut pas se fier à TEPCO pour nous tenir informé si il y a des complications sur le terrain.

J’ai par contre trouvé cette explication « possible » pour ce phénomène lumineux observé à Fukushima:

Une explication pour le phénomène lumineux observé à Fukushima | FUKUSHIMA INFORMATIONS | Scoop.it

Ce pourrait étre la partie du spectre visible latéralement sur un des projecteurs haute luminosité oscillant en l’orangé et le vert. Ce qui pourrait expliquer le phénomène observé ces derniers temps avec le téléobjectif de TBS /JNN ( le mouvement du projecteur et de la caméra simultané pourrait produire l’effet visible ) J’ai volontairement isolé le spectre intéressant sur cette photo.

 

NOEL A FUKUSHIMA

De la publicité pour aller visiter la région de Fukushima , pour en savoir plus cliquez sur cette belle affiche du métro de Toyo .

SOURCE

Et toujours au Japon…

Nouvelle fuite d’eau radioactive à la centrale de Fukushima

Une nouvelle fuite de liquide radioactif se déversant en partie dans l’océan Pacifique a été détectée à la centrale accidentée de Fukushima, a annoncé lundi l’opérateur du site Tokyo Electric Power (Tepco).

 

Des techniciens ont été dépêchés sur les lieux pour trouver la cause de cet écoulement qui s’est produit à proximité d’un système de décontamination des eaux usées, a précisé Tepco.

Une nappe de 45 tonnes d’eau polluée a été découverte autour d’un condensateur et une barrière de sacs de sable a été dressée à la hâte pour empêcher l’eau de s’échapper.

La majeure partie du liquide contaminé est restée à l’intérieur du bâtiment abritant le système de décontamination, mais quelque 300 litres auraient coulé vers un caniveau débouchant dans l’océan, a indiqué un responsable de Tepco.

L’eau contenait des substances radioactives comme le césium 137 et l’iode 131, mais à des niveaux « similaires ou légèrement supérieurs » à ceux détectés dans l’eau de mer près du site nucléaire, a-t-il ajouté.

Des contrôles difficiles

D’autres substances dangereuses, comme le strontium radioactif qui peut provoquer des cancers des os, seraient également présentes dans l’eau contaminée, mais il faudra deux à trois semaines avant d’en avoir confirmation, selon Tepco.

« Nous allons continuer notre enquête sur le problème survenu » au système de décontamination, a indiqué le porte-parole.

Dans les semaines qui ont suivi l’accident atomique du 11 mars, causé par un séisme et un tsunami géants, Tepco a déversé 10.000 tonnes d’eau légèrement radioactive dans l’océan Pacifique.

Les tests effectués par la suite ont démontré que la radioactivité s’était dispersée dans la mer sans menacer directement la vie animale ou celle des humains.

Tepco a précisé que cette fuite n’allait pas l’empêcher de parvenir d’ici à la fin du mois à un « arrêt à froid » des réacteurs, c’est-à-dire au maintien stable du combustible nucléaire sous la barre des 100 degrés Celsius.

 

Nature alerte

Un arrêt à froid ??? Ya right ! Jo^^"L'éveil 2011"

Tag(s) : #NATURE - ECOLOGIE

Partager cet article