Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Résumé pour Los Alamos, Cahloun et Fukushima ... mot clé ? ça craint ...



Los Alamos, dans l’état du Nouveau-Mexique, une autre centrale nucléaire a été sérieusement menacée, par le feu cette fois. L’incendie dévastateur qui sévit en Arizona depuis le début le début du mois, et qui a atteint le Nouveau-Mexique il y a quelques jours, s’est en effet propagé au-delà des limites du complexe nucléaire. Les pompiers ont pu le repousser, tout en avertissant que le feu était susceptible de doubler, voire tripler de taille. La ville au complet,12 000 personnes, a été évacué ... y a 30 000 contenants radioactifs au plutonium qui sont stockés là .. Le site du laboratoire a une superficie de 110 km2. C'est dans ce laboratoire que la première bombe atomique a été conçue et testée lors de la Deuxième Guerre mondiale.

Mardi à la mi-journée, l'incendie se trouvait à environ 15 mètres du périmètre du laboratoire.

Une petite portion du terrain du laboratoire a pris feu lundi, mais l'incendie a été rapidement maîtrisé. Dans le pire scénario, ont-ils toutefois concédé, les barils seront arrosés d'une mousse spéciale pour les protéger des flammes. ( Tepco, sors de mon corps !) Source
Le service de l’Environnement du Nouveau Mexique a commencé à analyser l’air autour de Los Alamos. Les analyses de l’air portent sur le tritium radioactif et autres substances radioactives qui pourraient s’échapper ...



FORT CALHOUN : accident nucléaire Niveau 4 atteint
Le fleuve qui sépare l’Etat du Nebraska et celui de l’Iowa présente des niveaux de crue exceptionnels dus à de fortes précipitations et à la fonte des neiges des Rocheuses. A Fort Calhoun, les eaux ont dépassé de 1006,5 pieds, soit près de 307 mètres, le niveau de la mer.
En 2010, le NRC aux USA avait informé l’opérateur que la centrale nucléaire risquait une fusion du réacteur au cas où une inondation atteindrait 1010 pieds au-dessus de la mer (307,85 mètres). Le niveau de l’inondation du Missouri est aujourd’hui de 1007 pieds au dessus du niveau de la mer (306,94 mètres). C’est du moins ce niveau qui était annoncé pour le 23 juin. Il resterait donc 91 cm de latitude, si l’on en croit le NRC (Nuclear Regulation Commission) avant d’évacuer la région.


La digue de protection de la centrale a été relevée très récemment de 2,5 mètres, mais d'après les images, ces travaux de sécurité n'ont pas été suffisants : la centrale a dû compter temporairement sur ses générateurs diesel. Les employés de l’opérateur local sont maintenant obligés d’escalader les barrages de sacs de sable pour acheminer à la main des bidons de fuel pour faire fonctionner les générateurs au coeur de la centrale.
« Il n'y a aucune probabilité d'un incident de type Fukushima ici », dit Gary Gates, patron de la centrale.
Dans la foulée, une zone d'évacuation de 16 km a été ordonné puis démentie.



Fukushima :
Quelle serait la quantité de combustible à Fukushima-Daichi en attente de dilution dans l’atmosphère, les nappes phréatiques et l’océan? Selon Associated press, la quantité de combustible à Fukushima 1 serait de 3400 tonnes de combustible usagé dans les piscines de stockage et de 877 tonnes de fuel actif dans les coeurs des réacteurs, ou ce qu’il en reste. A savoir en tout 4277 tonnes de combustible. Par comparaison, il y en avait 30 tonnes à Three Miles Island aux USA en 1979 et 180 tonnes à Tchernobyl en 1986. Donc, lorsqu’Arnie Gundersen déclare au quotidien Aljazeera que Fukushima = 20 fois Chernobyl, ce serait en fait Fukushima = 24 fois Chernobyl quant à la capacité de nuire au niveau de la quantité de combustible. Cependant, au vu de la quantité de plutonium dans la course, on peut estimer que la capacité de nuire de Fukushima est sans doute bien encore au-delà de cela.

Nouvelle fuite découverte par TEPCO: 1000 millisieverts/heure. Cette fuite s’écoule du réacteur 2, près des turbines, vers l’extérieur, à savoir dans un fossé à 50 mètres de l’océan.

Le centre de traitement des déchets urbains de Edogawa-ku dans la partie est de Tokyo qui gère 600 tonnes de déchets ménagers par jour dans deux incinérateurs a finalement analysé les cendres émanant de ses incinérateurs et y a détecté 9740 becquerels/kilogramme de césium radioactif.

Strontium découvert dans le sol de l’océan à 3 km de Fukushima. Des analyses effectuées début juin mettent en valeur la présence de strontium 89, de strontium 90, de plutonium 239 et de plutonium 240 dans le sol de l’océan à 3 km de la côte. vu sur "au bout de la route"

Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article