Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A nouveau fait-divers atroce, nouvelle gesticulation UMPiste. Après six lois sur la récidive en six ans, on nous en annonce une septième. En mars 2007, ca sacré farceur de Nicolas Sarkozy (que nous traitions alors de « guignol ») déclarait : « C’est une maladie française que de vouloir changer la Constitution tous les cinq matins. C’est d’ailleurs une maladie française de penser que quand on vote une loi, on résout un problème.« Que pèse vraiment la récidive en France ? Réponse du chercheur Laurent Mucchielli : « Sur les 3 245 condamnés pour crime en 2007, 128 étaient en état de récidive légale soit un taux de récidive de 3,9%. Ce taux varie selon le type de crime : de 9,5% pour les vols aggravés à 2,7% pour les viols. » Et concernant la terrible tragédie qui a frappé la fillette, combien de tels cas les statistiques dénombrent-elles ? Réponse de Mucchielli à nouveau : « si l’on comprend bien l’émotion déclenchée par cette affaire, l’on voit mal quel problème de société il faudrait en déduire, ni quelle réforme pénale ou psychiatrique il serait urgent d’adopter s’agissant, redisons-le une dernière fois, d’une fréquence annuelle de cas comprise entre 0 et 1 par an à l’échelle de la France entière. Peut-être pourrait-on aussi s’interroger : le risque zéro existe-t-il ? Ou bien encore : d’autres causes de mortalité des adolescents (le suicide par exemple) ne sont-elles pas beaucoup plus importantes alors que l’on n’en parle quasiment pas ? » Oui, mais le suicide des ados est un thème bien moins porteur électoralement. Il n’excite pas la haine des bas-du-front, des adeptes de la peine de mort… On sait pourtant pertinemment que la peine capitale n’a jamais fait baisser la criminalité. Mais il faut faire preuve d’un peu d’intelligence pour ne pas verser dans l’idiotie de l’hystérie sécuritaire. « Qui est dupe ? », demandions-nous dans notre titre. Les cons. Et il y en a tant qu’UMP et FN pèsent environ ensemble 40% dans l’opinion. Bref, c’est pas gagné pour 2012.
PS : « Depuis son arrivée au gouvernement, en 2002, Nicolas Sarkozy en a fait une marque de fabrique. A chaque fait divers tragique, les victimes reçoivent la compassion des plus hautes autorités de l’Etat, puis une nouvelle loi est annoncée pour « éradiquer » le phénomène », écrit Le monde qui rappelle les précédents.

Plume de presse  L’UMP reconnaissante…

Tag(s) : #POLITIQUE

Partager cet article