Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DeepFace, la reconnaissance faciale haute performance par Facebook [Livre de faces]

Le Département de la Sécurité Intérieure (DHS) fera des essais de sa technologie de reconnaissance faciale lors d'une joute d'hockey, de son système de surveillance BOSS, un dernier essai avant la mise en place du système partout à travers les États-Unis

Des conducteurs suivis grâce à leurs ondes cérébrales

Le scénario du film "Rapport minoritaire": un projet de la DARPA!

"TrapWire": Un énorme système d'espionnage et de surveillance globale qui utilise des caméras disposées partout et la reconnaissance faciale, données recueillies via les réseaux sociaux!

Des criminels trahis par leur façon de marcher et par les particularité de leurs oreilles!

La surveillance globale par la reconnaissance faciale devient réalité aux États-Unis selon de nouveaux documents

Les Nations Unies appellent à la surveillance globale et totale des usagers sur internet pour contrer le terrorisme

La caméra Facebook qui peut vous reconnaître chaque fois que vous entrez dans un magasin

Washington Post: Une base de données contenant plus de 120 millions de visages

Le capteur Kinect pourrait repérer un état dépressif

Applications "Big Brother" de Facebook pour téléphones intelligents

La caméra Facebook qui peut vous reconnaître chaque fois que vous entrez dans un magasin

Le FBI ( Federal Bureau of Investigation ) est actuellement en train de se constituer une base de données massive de reconnaissance faciale à faire froid dans le dos.

D'après des documents récupérés par la fondation Electronic Frontier (EFF), la base de données d'identification de nouvelle génération ( NGI) du FBI devrait contenir plus de 52 millions de clichés ( de visages) d'ici 2015, soit une hausse de 16 millions depuis le milieu de l'année 2013. Des photos reliées à des données personnelles comme les noms, adresses et numéro de carte d'identité.

FBI NGI Au-delà de la taille de la base de données, le document indique ainsi qu'elle comporterait plus de 4,3 millions d'images obtenues sans aucune implication criminelle ou enquête en cours. Des données dont la provenance n'est pas expliquée, mais qui pourraient avoir été collectées lors de l'accès à certains emplois sensibles.

L'EFF indique que le nouvel outil du FBI serait capable d'enregistrer jusqu'à 55 000 nouveaux fichiers par jour et qu'un moteur spécifique permettra d'automatiser les recherches de reconnaissance faciale. L'ONG s'inquiète ainsi de voir certaines personnes n'ayant jamais été arrentées ou soupçonnées de quoi que ce soit aient un dossier dans la base de donnée accessible au milieu de criminels sans qu'aucune dissociation ne soit faite.

Se poserait ainsi la problématique du "faux positif", une recherche automatisée amenant à faire ressortir l'identité d'un innocent, entrainant le lancement d'une enquête criminelle.

Difficile de savoir actuellement comment sera encadré l'accès à ces fichiers, le FBI ayant déjà prévu d'en partager le contenu avec l'ensemble des instances judiciaires des États-Unis.

Sources:


http://rt.com/usa/fbi-facial-records-52-million-508/

 

via source

Tag(s) : #USA

Partager cet article