Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En France les forages de gaz de schiste ont été autorisés à des fins scientifiques, ce qui signifie que si les nappes phréatiques françaises sont au plus mal avec la sècheresse, d’où les restrictions d’eau, ce qui reste pourra être largement contaminé par les forages, nous n’aurons donc simplement plus d’eau potable dans ce pays pour boire d’ici peu! Pour y parvenir, « ils » sont même capables d’attaquer des petits villages de campagne en justice, c’est dire s’ils sont prêts à tout! Cette fois-ci c’est Chevron, un des géants américains qui s’attaque au filon mais en Bulgarie!

http://www.sequovia.com/actualites/wp-content/uploads/2011/04/gaz_de_schiste.jpg

La société américaine Chevron a remporté un appel d’offres pour l’exploration d’un gisement de gaz de schiste dans le nord-est de la Bulgarie, a annoncé samedi le ministre de l’Economie et l’Energie Traïtcho Traïkov. « La société qui a gagné a proposé une prime de 30 millions d’euros pour obtenir le droit d’explorer. Cette société est Chevron et son concurrent était (la canadienne) BNK », a-t-il déclaré dans une conférence de presse.

Chevron explorera dans la région de Novi Pazar (nord-est). Des concessions de gaz de schiste seront également accordées dans deux autres régions à l’ouest de Novi Pazar, le résultat des appels d’offres étant attendus vers la fin juin, a-t-il indiqué. La capacité des gisements de gaz de schiste en Bulgarie est estimée de 300 milliards à un trillion m3, selon les sociétés candidates, a déclaré le ministre. La Bulgarie qui dépend presque entièrement des livraisons de gaz russe via l’Ukraine, cherche à diversifier ses sources.

M. Traïkov a assuré que le réseau de distribution de gaz bulgare sera lié en 2014 avec celui de la Grèce, ce qui « permettra de recevoir du gaz de l’Azerbaïdjan », la Bulgarie adhérant ainsi au gazoduc ITG (Azerbaïdjan-Turquie-Grèce-Italie). Des procédures sont en cours pour relier le réseau bulgare aussi avec ceux de la Roumanie, la Serbie et la Turquie, a-t-il rappelé. Le ministre a par ailleurs laissé entendre que la Bulgarie n’était pas prête à signer un accord à long terme de livraison de gaz russe après l’expiration en 2012 de l’accord actuel.

En réponse à une question sur les prochains accords avec la Russie, il a en effet préféré évoquer l’évolution en cours, à savoir « l’entrée en exploitation du gazoduc vers la Grèce, de l’exploitation des gisements dans la Mer Noire et des recherches de gaz de schiste ». L’entreprise britannique Melrose Resources exploite depuis octobre deux gisements en Bulgarie dans la Mer Noire, d’une capacité globale de 2,09 milliards m3, qui doivent satisfaire 15% de la consommation de gaz naturel en Bulgarie.

Melrose a découvert en août dernier un troisième gisement, Kavarna Est qu’elle compte bientôt mettre en exploitation. La Bulgarie participe par ailleurs au projet européen de gazoduc Nabucco qui doit contourner la Russie, et au projet russo-italien South Stream qui reliera la Russie à l’Europe par les eaux turques de la Mer noire.

Source: lefigaro.fr vu sur " les moutons enragés"

Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article