Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C' est la fin, du moins en partie, d'une pénible saga judiciaire pour Écosociété. La maison d'édition a en effet signé une entente à l'amiable avec la plus grosse société minière du globe, Barrick Gold. Un accord qui met fin à la poursuite pour diffamation de 6 millions de dollars, [4,2 millions d'euros] intentée par la multinationale en 2008, à la suite de la publication du livre 'Noir Canada - Pillage, corruption et criminalité en Afrique'", rapporte Le Devoir.


Ce livre enquête expose le bilan calamiteux, tant sur le plan environnemental qu'humain, des compagnies minières canadiennes en Afrique. Peu après la publication de ce brûlot en 2008, Barrick Gold et Banro, deux sociétés aurifères, avaient engagé des poursuites pour diffamation contre le petit éditeur et semblaient vouloir le pousser à la faillite. L'entente entre Ecosociété et Barrick Gold annoncée le 18 octobre contraint l'éditeur à "cesser la publication et l'impression de l'ouvrage, en plus de verser un montant 'significatif' à une entreprise qui a dégagé 1,6 milliard de dollars [1,1 milliard d'euros] de profits au deuxième trimestre", ajoute Le Devoir. La procédure engagée par Banro attend toujours de trouver un règlement.

source: lecourrierinternational.com

Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article