Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Assemblée buissonnière: votre député est-il pénalisé pour ses absences ? Nos députés assument-ils tous pleinement les fonctions pour lesquelles nous les avons élus? L'Assemblée nationale semble avoir eu écho des doutes que certains entretiennent sur cette question puisque, depuis 2009, l'article 42 de son règlement prévoit une retenue sur l'indemnité de fonction des députés qui ne sont pas assez présents aux travaux des commissions permanentes le mercredi matin. + infographie

La dernière séance de la session extraordinaire de l’Assemblée nationale a débuté, jeudi 25 juillet, sans aucun député dans l’Hémicycle. A l’ouverture des travaux prévus pour 9h30, seuls le président de séance, l’écologiste Denis Baupin et le ministre délégué au Budget, Bernard Cazeneuve étaient présents sur les bancs de l’Assemblée, indique « Le Canard Enchaîné », mercredi 31 juillet.

Un président de séance (le député (EELV) de la 10e circonscription de Paris, Denis Baupin) un ministre délégué au Budget, Bernard Cazeneuve, et aucun député. C’est ainsi qu’a débuté la dernière séance de la session extraordinaire à l’Assemblée nationale, programmée jeudi 25 juillet à 9h30.

Les fonctionnaires du Palais-Bourbon réussissent à rameuter deux parlementaires

«Plutôt gênant, alors que l’Assemblée devait entendre un hommage aux victimes de la catastrophe ferroviaire de Saint-Jacques-de-Compostelle», précise « Le Canard Enchaîné ». Et l’hebdomadaire satirique de poursuivre : «les fonctionnaires de l’Assemblée ont finalement réussi à rameuter deux malheureuses parlementaires». Les travaux ont donc pu débuter avec une affluence record de quatre personnes dans l’Hémicycle du Palais-Bourbon.

Outre l’hommage rendu aux victimes de la catastrophe ferroviaire espagnole. Et après avoir attendu que des courageux arrivent en renfort, les parlementaires ont dû approuver diverses conventions internationales, le règlement du budget et les comptes de l’année 2012 avant de se pencher sur la thématique des «soins sans consentement en psychiatrie».

Source : Newsring

Via source

Assemblée nationale

Tag(s) : #POLITIQUE

Partager cet article