Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Depuis que les Anonymous ont annoncé qu'ils allaient bloquer l'internet le 31 Mars, beaucoup d'infos circulent à propos des soit disant prouesses de ces pirates sponsorisés par le Mossad et la CIA.
En vérité, la date du 31 Mars n'est pas anodine puisqu'elle tombe juste une semaine après un possible Pôle Shift/Big One du 23 Mars.
Les conspis américains ont déjà décelé une régularité dans le timing des tremblements de terre (appelé par eux le mystère des 188 jours), si jamais ils comprennent que ce cycle de 6 mois correspond aux alignements entre notre planète, le soleil et une naine brune (Nibiru / planete X) alors le plus grand secret de notre époque sera publiquement dévoilé.
Bien entendu, l'élite dirigeante ne peut permettre les désordres qu'engendrerait une telle révélation, c'est pourquoi une coupure générale du net a été programmée au cas où la rumeur commencerait à se répandre.
Si cela arrive, on pourra dire adieu aux blogs, forums et sites persos, l'échange d'informations ne pourra se faire qu'en underground.
Il faut donc espérer donc que les conspis d'outre-atlantique soient trop stupides pour formuler une théorie correcte à propos de l'évènement du 23 Mars ou qu'au contraire ils soient assez malins pour comprendre ce qui arriverait s'ils exposaient la vérité au grand jour.

Armageddon dans l’Internet peut survenir à tout moment, et non le 31 mars, comme le promet le groupe Anonymous (Anonyme). Il y a quelques jours l’inspecteur général de la NASA Paul Martin a déclaré au cours de la vérification de l’organisation qu’«en 2011 des hackers non identifiés avaient un contrôle fonctionnel total pendant un certain temps sur les ordinateurs de l’Agence spatiale américaine».

La BBC constate que des fuites d’information, voire une perte de contrôle des appareils de la NASA peuvent survenir à tout moment.
Les attaques contre l’Agence spatiale américaine ont commencé déjà avant l’époque de l’Internet global. «La première entrée par effraction date de 1987. Alors les pirates informatiques ont eu accès à bien des projets secrets, ce qui pouvait détruire de longues années de travail de milliers de spécialistes», se rappelle le professeur Evguéni Iouchtchouk. Or ces cyber-attaques n’ont pas appris les responsables de l’Agence spatiale américaine à renforcer la protection des données. «Même aujourd’hui ils ne sont pas en mesure de résister à la cyber-reconnaissance» - un programme spécial qui permet d’organiser une surveillance secrète durable et au besoin – d’intercepter le contrôle ou de déformer des bases de données, reprend le thème Andreï Massalovitch, expert dans le domaine de reconnaissance concurrentielle.


«Quant à la NASA, en ces deux ans on y a enregistré près de 5 mille incidents, ayant conduit au disfonctionnement du réseau informatique et des intrusions dans les bases de données. En dépit de ce que la NASA est une organisation sérieuse, son système de sécurité n’a pas été initialement bien conçu. On y a trouvé un programme malveillant, capable de rassembler des données, mais aussi d’intercepter le contrôle des appareils orbitaux ou de les immerger dans l’océan».


En été 2011 il s’est avéré que la cyber-police italienne effectuait le monitorage des installations nucléaires russes et des projets pétroliers internationaux.
Ces derniers temps les pirates informatiques causent continuellement un préjudice à des sites des organisations gouvernementales. Hier les malfaiteurs ont attaqué la ressource de la Cour constitutionnelle de la Hongrie et ont modifié le texte de la Loi fondamentale du pays. Les pirates y ont ajouté un article, suivant lequel tous les employés dans la sphère IT pouvaient partir à la retraite déjà à 32 ans. Précédemment le groupe Anonyme a lancé une «croisade» contre les sites de l’UE, de l’OTAN, de la CIA, d’Interpol et des sites étatiques d’Amérique latine. Et plus intenses sont de telles attaques, plus réelle paraît l’intention d’organiser un Armageddon dans l’Internet le 31 mars prochain. Si les hackers parviennent ce jour-là à désorganiser la toile mondiale, cela sera gros d’une catastrophe grandiose, qui conduira à une déstabilisation dans le monde entier.

Voix de la Russie
Tag(s) : #INTERNET - COMMUNICATION

Partager cet article