Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

l'esprit est comme un parapluie = ne sert que si il est ouvert ....Faire face à la désinformation


A New York, en été, les femmes pourront se balader seins nus partout dans la ville

Publié par Brujitafr sur 2 Juin 2013, 02:01am

Catégories : #USA

 

La ville de New York a décidé d’autoriser les femmes à se balader seins nus en été dans tous les lieux publics. Les policiers de la ville ont souvent montré peu de sympathie ou de compréhension et les femmes en topless ont été régulièrement l’objet d’arrestations. Cela ne sera plus le cas. 34.000 policiers de New-York ont reçu l’ordre en février de ne plus arrêter les femmes qui montrent leurs seins dans les lieux publics en été, rapporte le site Co. Exist.


En 1992, un tribunal de New-York avait déjà décidé que se dénuder le torse était légal autant pour les hommes que pour les femmes. Le Times rapporte la note de service publiée aux policiers new-yorkais « Même si se montrer seins nus attire beaucoup l’attention, les agents devront dans ce cas disperser la foule et adopter des mesures coercitives ».

En outre, il s’agit d’une mesure adoptée pour promouvoir l’égalité des sexes, écrit Hannah Ridge de Policy Mic : « Le fait que les femmes se baladent seins nus peut heurter la sensibilité de certains mais il est encourageant de voir que la police répond de manière positive aux préjugés sexistes. Personne ne s’inquiète de voir un homme se promener torse nu. Par contre, la poitrine d’une femme a toujours été considérée comme obscène ».

Dans la séquence vidéo ci-dessous, une militante féministe de Philadelphie, Moira Johnston, explique qu’il n’y a pas lieu de distinguer un homme torse nu d’une femme en topless et que la ville de New-York, avec cette mesure, envoie un signal clair à tous ceux qui font preuve de discrimination en fonction du sexe.

 source via

 

In Times Square, Catey Shaw (right) and Kylie Lefkowitz. They were participating in the 5th annual Go Topless Day, which this year fell on Women's Equality Day. (Jefferson Siegel/for NY Daily News)

Commenter cet article

zelectron 02/06/2013 12:02


J'avais lu Huxley en son temps y compris l'aspect "Kropotkinesque"* de certaines situations ! Votre citation est parfaitement justifiée, hélas
!


* il m'a fallut à l'époque (années 55/60) presque 3 mois pour trouver le sens de ce mot, les dictionnaires n'étant pas si facilement accessibles
qu'aujourd'hui, je crois qu'il s'agissait d'une édition particulière du Larousse en vingt volumes.

Brujitafr 02/06/2013 18:13



J’espère que vous réalisez que nous sommes en pleine ingénierie sociale sur cette
question et que derrière, il y a des ingénieurs. Les penseurs de la société ne suivent pas les mouvements sociaux, ils les créent et en ce moment, ils sont à recréer un mouvement social de la
Grèce Antique, immédiatement avant l’effondrement de leur société. C’était eux qui les criminalisaient il y a 50 ans à peine et c’est encore eux qui changent tout aujourd’hui. Ça s’appelle créer
du potentiel social et si nous sommes dans l’ingénierie sociale, la communauté homosexuelle est utilisée comme un outil. Rien de bon.


( réflexion vue chez "Incapable de se taire" )



zelectron 02/06/2013 08:05


C'est scandaleux! les droits des hommes sont bafoués, nous on n'a pas le droit de montrer quoique ce soit!

Brujitafr 02/06/2013 08:31



Toutes ces lois débiles sont là à la fois pour dévergonder les gens mais aussi pour lisser les différences entre hommes et femmes.


Elles arrivent toutes en même temps, ce n'est pas un hasard !




"A mesure que diminue la liberté économique et politique, la liberté sexuelle a tendance à s’accroître en compensation. Et le dictateur (à moins qu’il n’ait besoin de
chair à canon et de familles pour coloniser les territoires vides ou conquis) fera bien d’encourager cette liberté-là. Conjointement avec la liberté de se livrer aux songes en plein jour sous
l’influence des drogues, du cinéma et de la radio, elle contribuera à réconcilier ses sujets avec la servitude qui sera leur sort".

Aldous Huxley, Le Meilleur des mondes, préface de l’édition de 1946









Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

<