Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les prélèvements obligatoires représentent en 2013, 46,2% du PIB contre 42% en 2009, et ce, grâce à Nicolas Sarkozy et à François Hollande. Le premier a décidé des mesures fiscales reconduites par le second qui y a ajouté les siennes.

 

FRANCE :Politique fiscale: moins d'impôt pour les entreprises, beaucoup plus pour les ménages     

La Droite annonce les couleurs

Dans son édition du 3 septembre, Le Monde fait une lumière sur l'ampleur des mesures fiscales votées par la précédente et l'actuelle majorité. En seulement 2 ans (2011-2013), les gouvernements Fillon et Ayrault auraient voté au total 84 impôts payés par les entreprises et les ménages.

En 2011, les prélèvements fiscaux ont représenté 10,8 milliards d'euros de recettes supplémentaires payées par les entreprises et 6,1 milliards d'euros par les ménages. L'État aurait perçu en somme +16,2 milliards d'euros d'impôts, quand on soustrait 0,7 milliards d'euros de baisses d'impôts décidées par Nicolas Sarkozy.

La Gauche entre en scène

Certaines hausses d'impôts adoptées par la Droite ont été reconduites par la Gauche arrivée au pouvoir en 2012, année durant laquelle les recettes fiscales auraient crû de 19,4 milliards d'euros dont 15,4 sont imputables à M. Sarkozy (3,7 milliards d'euros de baisse d'impôts) et 7,6 au Président Hollande.

En 2013, l'Etat encaissera 20,3 milliards d'euros via les mesures de la Gauche et 1,6 milliards d'euros via celles de la Droite, soit + 22,1 milliards d'euros d'impôts.

29 milliards d'euros d'impôts supplémentaires entre 2011-2013 sont imputables à la Droite, contre 28 milliards d'euros pour la Gauche, soit plus de 57 milliards d'euros. Ils ont ainsi mis à contribution les entreprises à hauteur de 21 milliards d'euros et les ménages à plus de 26 milliards d'euros.

source

Tag(s) : #ECONOMIE - FINANCE

Partager cet article