Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Affaire Jeffrey Epstein : Thysia Huisman raconte le calvaire que lui aurait fait subir Jean-Luc Brunel

Publié par Brujitafr sur 20 Septembre 2020, 06:09am

Catégories : #ACTUALITES, #pédophilie, #NouvelOrdreMondial

Affaire Jeffrey Epstein : Thysia Huisman raconte le calvaire que lui aurait fait subir Jean-Luc BrunelAffaire Jeffrey Epstein : Thysia Huisman raconte le calvaire que lui aurait fait subir Jean-Luc Brunel

Thysia Huisman est sortie du silence. L'ex-mannequin affirme dans une interview accordée à l'Obs avoir été violée par Jean-Luc Brunel lorsqu'elle était âgée de 18 ans. A l'époque, la jeune femme séjournait chez lui, dans son appartement parisien.

A de nombreuses reprises, j’ai eu des rapports sexuels avec lui entre 16 et 19 ans. Il ne se souciait pas de la conversation, mais juste du sexe, dénonce-t-elle. Brunel dirigeait une sorte d’agence de mannequins. Il amenait des jeunes filles (âgées de 12 à 24 ans) aux États-Unis à des fins sexuelles. Jeffrey Epstein m’a dit qu’il avait couché avec plus d’un millier de filles de Brunel. Et tout ce que j’ai vu semble le confirmer… »

Affaire Jeffrey Epstein : Thysia Huisman raconte le calvaire que lui aurait fait subir Jean-Luc Brunel

Jean-Luc Brunel est-il impliqué dans l'affaire Jeffrey Epstein ? C'est ce dont l'accusent plusieurs jeunes femmes qui auraient eu des relations sexuelles forcées avec lui. Parmi elles, Virginia Roberts. "A de nombreuses reprises, j’ai eu des rapports sexuels avec lui entre 16 et 19 ans. Il ne se souciait pas de la conversation, mais juste du sexe", a-t-elle témoigné dans un document de justice rendu public il y a quelques mois. Mais ce n'est pas la seule victime supposée qui s'est manifestée sur le devant de la scène. Ancienne reine des podiums hollandaise, Thysia Huisman affirme avoir été violée par l'agent de mannequins alors qu'elle n'avait que 18 ans. A l'époque, la jeune femme qui tentait de faire carrière vivait chez lui dans son appartement parisien. Mais rapidement, ce dernier aurait commencé à se montrer très insistant à son égard. "Chaque jour il me harcelait avec des remarques du genre : 'Toi et moi on va avoir du sexe un de ces jours', témoigne-t-elle dans une interview accordée à l'Obs.

Thysia Huisman raconte sa nuit d'horreur chez Jean-Luc Brunel

 

D'abord gênée par ces commentaires, Thysia Huisman explique les avoir pris à la rigolade afin de garder le contrôle sur la situation. Elle n'hésitait alors pas à lui dire qu'il était "trop petit" ou "trop vieux" pour elle. Mais un soir, alors qu'ils rentraient tous deux d'une soirée, les choses auraient dérapé. Si la jeune femme voulait aller se coucher, le proche ami de Jeffrey Epstein, lui, aurait insisté pour prolonger les festivités. C'est ainsi qu'il lui aurait servi un verre concocté par ses soins. "Il me dit qu'il l'a fait spécialement pour moi car je n'aime ni la bière ni le vin", explique l'ex-mannequin. Moins d'une vingtaine de minutes plus tard, elle aurait commencé à ressentir d'étranges sensations. Prise de nausées, elle aurait demandé de l'aide à Jean-Luc Brunel, qui l'aurait alors conduite jusqu'à sa chambre.

De là, elle se souvient de certains "morceaux" mais évoque des "trous noirs". L'un de ses derniers souvenirs ? Celui de l'agent arrachant son chemisier avant de la violer. Thysia Huisman assure qu'au moment de l'acte, elle ne se sentait pas la force physique - ni mentale - de repousser Jean-Luc Brunel. Ce n'est qu'à son réveil quelques heures plus tard, qu'elle aurait véritablement pris conscience de ce qui venait de se passer. Incapable de bouger ses bras et ses jambes, elle aurait alors été envahie par la honte. La honte, c'est d'ailleurs ce qui lui aurait fait garder le silence pendant tant d'années...

source

A noter qu'à ce jour les médias français s'intéressent très peu à l'affaire Epstein qui a pourtant des ramifications internationales impliquant spécifiquement la France.

Les français

Jean Luc Brunel: directeur de l'agence de modèles MC2  qui sautait sur les gamines qu’il avait sous sa responsabilité dans son agence de mannequins. Servirait de rabatteur pour Epstein. 
 
Edouard de Rothschild: homme d'affaires franco-israélien né à Neuilly.
 
Jacques de Crussol d’Uzès: héritier du domaine d'Uzès.
 
Hermine de Clermont-Tonerre: actrice.
 
Jean-Yves Le Fur: hommes d'affaires.
 
Albert Benamou: gérant d'une galerie d’art parisienne.
 
Prince Louis Albert de Broglie 
 
Prince Pierre d'Arenberg
 
Azzedine Alaïa: designer de mode.
 
Marie Joseph Experton: avocate.
 
Alberto Pinto: photographe et designer d'intérieur. A voyagé plusieurs fois dans le jet d'Epstein, y compris en présence de Virginia Roberts.
 
Betty Lagardère: épouse de l'homme d'affaire Jean-Luc Lagardère.
 
Jacques Grange: décorateur et architecte d'intérieur.
 
Jean-Yves Le Fur: homme d'affaires français, créateur de magazines et organisateur d'événements.
 
Olivier Picasso : auteur, petit-fils du célèbre peintre Pablo Picasso.
 
Patrick de Baecque: ancien directeur général de Quotatis. rejoint Dolead à la direction du développement commercial et des opérations.
 
Pascal Hortault: avocat
 
Marie-Joseph Experton: avocate
 
Princesse Astrid du Liechtenstein (alias Astrid Kohl): femme de Alexandre de Liechtenstein.
 
Bianca Brandolini d'Adda:  mannequin et actrice née à Paris dans une ancienne famille aristocratique vénitienne. Sa mère est la princesse Georgina de Faucigny-Lucinge et Coligny.
 
Philippe Junot: banquier, fils de Michel Junot, député, sous-préfet et ancien adjoint au maire de Paris. Premier mari de Caroline de Monaco.
 
Jean-Paul Mulot: journaliste. Ancien directeur délégué du Figaro, il est depuis 2017 Représentant Permanent de la Région Hauts-de-France au Royaume-Uni.
 
 
Autres ci-dessous à lire dans l'article dédié

Une douzaine de femmes entendues, un site créé

En France, selon Le Parisienune douzaine de femmes ont été entendues par les policiers de l'Office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP) dans le cadre de l’enquête ouverte en France par le parquet de Paris. "J’espère que l’enquête va bouger, parce qu’ils disent qu’ils font des investigations, mais ils n’ont même pas encore entendu Brunel", regrette Thysia Huisman, alors que les faits pour ces personnes entendues sont prescrits. Pour l'heure, l'agent de mannequins n'a pas été convoqué par la justice.

"Maintenant, on essaye de motiver d’autres victimes à parler, peut-être des victimes plus récentes, pour que la police soit obligée de faire quelque chose et l’entendre", souligne-t-elle. Le site GetBrunel.com ("Attraper Brunel") a d'ailleurs été créé pour inciter d’autres victimes, dont les faits ne seraient pas prescrits, à parler.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs