Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


EXCLUSIF : Gabriel Matzneff : les coulisses de son étrange entretien sur Youtube, juste avant «l’affaire»

Publié par Brujitafr sur 30 Décembre 2019, 18:39pm

Catégories : #ACTUALITES, #AIR DU TEMPS

EXCLUSIF : Gabriel Matzneff : les coulisses de son étrange entretien sur Youtube, juste avant «l’affaire»

Le 21 décembre, a été publié sur la plateforme vidéo un long entretien, enregistré un mois plus tôt, dans lequel Gabriel Matzneff lit notamment une lettre attribuée à Vanessa Springora. On a retrouvé le jeune homme à l’initiative de cet ovni.

Hasard du calendrier? Le 21 décembre dernier, juste avant que ne sortent dans la presse les premiers extraits du livre « Le consentement », dans lequel Vanessa Springora raconte avoir été abusée sexuellement lorsqu'elle était mineure par l'écrivain Gabriel Matzneff, un curieux entretien vidéo de plus d'une heure de ce dernier était publié sur Youtube.

« Interviewé » par deux étudiants, l'écrivain accusé de pédophilie y évoque son dernier ouvrage avant de lire, en toute fin de séquence, une « lettre de rupture » qui lui aurait écrite une jeune « amie », et qu'il attribue à une « Vanessa ».

Entretiens mondains avec des « clochards célestes »

L'entretien avec Gabriel Matzneff est en fait le dernier en date d'une série d'interviews que Simon Collin réalise et diffuse en ligne, depuis un an, à une fréquence d'environ deux par mois. Parmi les « clochards célestes » - c'est le nom de l'« émission» - ayant accepté de deviser avec cet étudiant extravagant, on trouve notamment l'écrivain Denis Tillinac, l'humoriste Jean-Marie Bigard, ou l'ancien ministre socialiste Arnaud Montebourg. « Ce sont des jeunes qui m'ont invité en passant par ma sœur. Je n'avais rien à y gagner mais ça m'amusait », nous confirme ce lundi Frédéric Taddei, qui se rappelle lui aussi d'un « appartement bourgeois, typique de Saint-Germain-des-Près ».

À chaque fois, le décor est le même, ou presque. L'entretien est filmé dans un grand salon décoré de plusieurs tableaux et de deux statues de têtes d'animaux, parmi d'autres objets d'art. Simon Collin, parfois accompagné d'un ou de plusieurs autres étudiants d'écoles ou d'universités parisiennes, est placé à côté de son invité. L'ambiance est assez mondaine, le ton plutôt précieux et complaisant. Ce que Simon Collin reconnaît comme étant aussi « une stratégie ». « C'est avec ce ton qu'on peut obtenir que l'invité dise des choses, un peu comme un scoop pour un journaliste », assure l'étudiant.

Comment sont choisis ces invités (quasiment que des hommes - « un hasard », jure Simon Collin) ? « On veut faire découvrir des originaux, qui sortent du cloisonnement du système très mainstream », décrit l'étudiant. « L'idée est soit de réussir à faire quelque chose d'original et d'un peu amusant avec un intellectuel, soit à l'inverse de faire une émission un peu plus intelligente et intello avec une personnalité plutôt superficielle », poursuit-il.

Le programme est pour l'heure totalement confidentiel, avec une moyenne d'un millier de vues par vidéo, à l'exception de l'interview de Jean-Marie Bigard, qui tutoie les 100 000 vues.

source

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs