Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


« Une pluie noire », « il pleut de l'essence » : les conséquences de l'incendie de Rouen

Publié par Brujitafr sur 27 Septembre 2019, 04:47am

Catégories : #ACTUALITES, #SCIENCES - TECHNOLOGIE, #SANTE

Si le gigantesque incendie de l'usine Lubrizol de Rouen n'a pas fait de victime directe, d'aucuns se demandent désormais quels risques sanitaires celui-ci pourrait engendrer. Plusieurs internautes publient des images de pluie gorgée de suie.

-------------------------------------------------------

 

L’usine Lubrizol est une usine de produits chimiques classée Seveso, autrement dit présentant des risques d’accident majeur selon la réglementation européenne. Le classement Seveso distingue un "seuil haut" et un "seuil bas". L’usine Lubrizol de Rouen est classée en seul haut. Cette usine, appartenant à un groupe américain (relié à une holding Warren Buffett), est installée sur les bords de Seine, le long du Quai de France, à l’ouest de Rouen. Elle fabrique principalement des additifs pour lubrifiants et carburants.

Quelles sont les mesures de la préfecture ?

Une mesure de confinement a été décidé par la préfecture de Seine-Maritime. Le préfet a déclenché le plan particulier d'intervention (PPI) et a ouvert un centre opérationnel départemental, "où l'ensemble des services de l’État sont regroupés pour gérer l'événement". Les habitants de douze communes, dont Rouen, sont invités à rester chez eux. Un périmètre de 500 mètres autour de l’usine a été évacué, a également indiqué le préfet, sans pouvoir préciser combien de personnes cela a concerné. Le Pont Flaubert, qui traverse la Seine au niveau de la presqu’île Rollet est bloqué.

Quelles sont les villes en confinement ?

Les communes concernées par le confinement sont : Rouen, Bois-Guillaume, Mont-Saint-Aignan, Isneauville, Quincampoix, Saint-Georges-sur-Fontaine, Saint-André-sur-Cailly, La Rue-Saint-Pierre, Saint-Germain-sous-Cailly, Cailly, Bosc-Guérard-Saint-Adrien, Canteleu et Bihorel. Cela concerne les maternelles, écoles primaires, collèges et lycées.

Quels sont les écoles, collèges et lycées fermés ?

Les établissements scolaires sont restées fermées dans les communes concernées jeudi et le resteront vendredi. Cela concerne les maternelles, écoles primaires, collèges et lycées des 12 communes de la zone où les autorités invitent les populations à rester chez elles (voir ci-dessus la liste). A l’Université de Rouen, la direction avait annoncé que "les campus de Mont-Saint-Aignan, Pasteur (Rouen), Martainville (Rouen) et du Madrillet (Saint-Etienne-du-Rouvray) resteraient fermées jeudi jusqu’à la réception de nouvelles consignes de la part de la Préfecture. France Bleu Normandie a annoncé jeudi soir que l'Université rouvrirait normalement vendredi. Des mesures de confinement ont été prises pour les maisons de retraite situées sur la zone. Une cellule médico-psychologique a par ailleurs été ouverte au centre hospitalier du Rouvray à Sotteville-lès-Rouen.

« Une pluie noire », « il pleut de l'essence » : les conséquences de l'incendie de Rouen

Si l'incendie était maîtrisé ce 26 septembre à la mi-journée, des craintes se font désormais entendre sur les risques sanitaires que pourrait entraîner cet incendie.

Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a assuré que grâce à « la manœuvre qui a consisté à déplacer les produits les plus dangereux », le risque de « sur-accident » est écarté alors que d'autres usines se trouvent dans cette zone industrielle située à trois kilomètres du centre-ville.

L'usine Lubrizol, classée seuil haut Seveso, où travaillent environ 400 employés, fabrique et commercialise des additifs qui servent à enrichir les huiles, les carburants ou les peintures industriels.

Le panache de fumée, de 22 km de long et six de large, « porte en soi un certain nombre de produits qui peuvent être dangereux pour la santé », a ajouté le ministre, qui a toutefois précisé qu'il n'y avait pas de « dangerosité particulière » selon les premières analyses.

« Une pluie noire », « il pleut de l'essence » : les conséquences de l'incendie de Rouen

Si on cesse de respirer, Monsieur Castaner, sûrement ce n'est plus dangereux.

De nombreux établissements accueillant du public sont fermés, comme les établissements scolaires (écoles, collèges, lycées) et les crèches à Rouen rive droite, ainsi que dans douze autres communes avoisinantes, a précisé la préfecture. Les maisons de retraites font l'objet d'une mesure de confinement, selon la même source.

Pourtant Monsieur Castaner a dit que ce n'était pas dangereux.

 

INCENDIE À L’USINE LUBRIZOL DE ROUEN🔥🦠
Attention contrairement à ce qui est dit, c’est très toxique à tel point que dans ce petit cours d’eau situé à 45km de l’incendie les poissons morts et l’eau totalement contaminée..
Il y a plus de 1 312 sites Seveso en France..
MERCI DE RT

Le préfet de Normandie Pierre-André Durand a évoqué un « risque de pollution » de la Seine « par débordement des bassins de rétention ». Christophe Castaner a lui annoncé la mise en place du plan Polmar pour contrer les risques de pollution du fleuve.

L'odeur jusqu'en Picardie

Sur Twitter, le ministère de l'Intérieur, « par mesure de précaution », conseille « d'éviter les déplacements non indispensables dans l'agglomération de Rouen ».

 

ℹ️ Incendie à l'usine de : par mesure de précaution, il est conseillé de ne pas s’exposer inutilement aux fumées et de rester à l’intérieur autant que possible.

View image on Twitter

A Préaux, au nord de Rouen, « il y avait chez moi des suies sur les allées, les dallages et les voitures », a relaté à l'AFP Jean-Claude Bleuzen, adjoint au maire.

L'odeur de la pollution se faisait sentir jusque dans le Nord et en Picardie, ont indiqué les préfectures de la Somme et de l'Aisne dans un communiqué.


« A Rouen, il pleut de l'essence », écrit cet autre internaute qui publie une vidéo d'illustration.

 

🇫🇷 Plusieurs témoins et journalistes signalent des pluies d'hydrocarbures dans suite à l'incendie ravageant l'usine classée !

Embedded video

La CGT demande «la transparence complète sur les risques encourus»

La CGT a de son côté demandé dans un communiqué la « transparence complète sur les risques encourus ».

Le syndicat demande notamment « la communication de la liste des produits présents sur la partie du site en feu ainsi que l'ensemble des études toxicologiques sur ces mêmes produits », « la communication immédiate sur le site internet de la préfecture des résultats d'analyse effectués et leur mise à jour au fil de l'eau », ainsi que « la transparence sur les raisons de ce nouvel incendie ».

« Nous savons d'expérience qu'il est impossible de faire confiance à cette communication étatique qui se veut rassurante »

suite et source

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs