Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Deux géologues annoncent que le ralentissement de la rotation terrestre entraînera une vague de grands séismes en 2018

Publié par Brujitafr sur 23 Novembre 2017, 15:01pm

Catégories : #NATURE - ECOLOGIE

Selon les géologues de l'étude ci-dessous, le nombre de tremblements de terre dévastateurs devrait fortement augmenter l'an prochain en raison d'un ralentissement périodique de la rotation de la Terre.

En effet, tous les trente-deux ans environ, le nombre de séismes majeurs connaît un pic dû au ralentissement de la rotation terrestre. Ce ralentissement oblige par ailleurs à corriger d'une seconde par an l'horloge atomique qui définit le temps universel.

Existe-il un lien avec le fait que Vénus a aussi ralenti sa rotation ? Ce lien serait-il d'origine « cosmique » ?

Ce ralentissement de la rotation terrestre pourrait aussi être connecté avec l'augmentation constante du nombre de dolines (ou sinkholes en anglais) qui s'ouvrent un peu partout dans le monde. Serait-il aussi en lien avec les hécatombes massives d'animaux et autres signes des temps ?

Sott

© Anadolu Agency/Getty Images Un enfant sur un bâtiment effondré à Darbandikhan, Sulaymaniyah, en Irak, le 12 novembre 2017, après que le nord du pays et le nord de l'Iran ont été frappés par un tremblement de terre de magnitude 7,3.

© Anadolu Agency/Getty Images Un enfant sur un bâtiment effondré à Darbandikhan, Sulaymaniyah, en Irak, le 12 novembre 2017, après que le nord du pays et le nord de l'Iran ont été frappés par un tremblement de terre de magnitude 7,3.

Ces géologues ont prévenu qu'il pourrait y avoir une forte augmentation du nombre de tremblements de terre destructeurs dans le monde l'année prochaine. Ils pensent que les variations de la vitesse de rotation de la Terre pourraient déclencher une intense activité sismique, en particulier dans les régions tropicales très peuplées.

Bien que ces fluctuations de la rotation soient minimes - changeant la durée de la journée d'une milli-seconde - les scientifiques supposent qu'elles pourraient aussi être impliquées dans la libération de grandes quantités d'énergie souterraine.

Le lien entre la rotation de la Terre et l'activité sismique a été souligné le mois dernier dans une étude publiée dans Geophysical Research Letters par Roger Bilham de l'université du Colorado à Boulder et Rebecca Bendick de l'université du Montana à Missoula, étude présenté à la réunion annuelle de la Geological Society of America.

« La corrélation entre la rotation de la Terre et l'activité des tremblements de terre est forte et suggère qu'il va y avoir une augmentation du nombre de séismes intenses l'année prochaine », a déclaré Bilham à The Observer la semaine dernière.

Dans leur étude, Bilham et Bendick se sont penchés sur les tremblements de terre de magnitude 7 et plus qui se sont produits depuis 1900. « Les tremblements de terre majeurs ont été enregistrés depuis plus d'un siècle et cela nous donne un bon dossier à étudier », a déclaré Bilham.

Ils ont constaté qu'il y avait eu cinq périodes où le nombre de grands séismes avait été significativement plus élevé qu'à d'autres moments. « Au cours de ces périodes, il y a eu entre vingt-cinq et trente séismes intenses par an », a dit Bilham. «Le reste du temps, la moyenne était d'environ 15 grands tremblements de terre par an. »

Les chercheurs ont cherché à établir des corrélations entre ces périodes d'intense activité sismique et d'autres facteurs, et ont découvert que lorsque la rotation de la Terre diminuait légèrement, elle était suivie de périodes d'augmentation du nombre de séismes intenses. « La rotation de la Terre change légèrement - parfois d'une milli-seconde par jour - et cela peut être mesuré très précisément par des horloges atomiques », a déclaré Bilham.

Bilham et Bendick ont découvert qu'il y avait eu des périodes d'environ cinq ans où la rotation de la Terre avait ralenti à plusieurs reprises au cours du dernier siècle et demi. Fait crucial, ces périodes ont été suivies par des périodes où le nombre de séismes intenses a augmenté.

« C'est simple », dit Bilham. « La Terre nous offre cinq ans d'avance sur les futurs tremblements de terre. ».

Commentaire : Rebecca Bendick a précisé dans le journal Science, que la Terre tourne à 460 mètres par seconde à l'équateur, et Peter Molnar, un autre géologue de l'université du Colorado, a avancé que « même un léger décalage entre la croûte terrestre, le manteau et le noyau en fusion de notre planète pourrait déclencher des forces causant ces séismes ».
Des séismes qui peuvent engendrer des tsunamis, des éruptions volcaniques et autres événements destructeurs...

Ce lien est d'autant plus important que la rotation de la Terre a commencé l'un de ses ralentissements périodiques il y a plus de quatre ans. « L'inférence est claire », dit Bilham. « L'année prochaine, nous devrions assister à une augmentation significative du nombre de séismes majeurs. L'année 2017 a pour le moment été assez calme : jusqu'à présent, nous n'avons eu que six séismes graves. On pourrait facilement en avoir vingt par an à partir de 2018. »

Commentaire : Est-ce à dire que cela perdurera au-delà de 2018 ? Sachant que l'échelle de Richter est logarithmique, un séisme de magnitude 6 (destructeur dans des zones allant jusqu'à 180 kilomètres à la ronde si habitées) est plus de 10 000 fois plus puissant qu'un séisme de magnitude 3.

Les raisons exactes du lien entre la diminution de la durée d'une journée et les tremblements de terre ne sont pas claires, bien que les scientifiques soupçonnent que de légers changements dans le comportement du noyau terrestre pourraient causer les deux effets.

En outre, il est difficile de prédire où ces séismes supplémentaires se produiront - bien que Bilham ait indiqué qu'ils ont constaté que la plupart des séismes intenses qui ont réagi aux changements de la durée du jour semblaient se produire près de l'équateur. Environ un milliard de personnes vivent dans les régions tropicales de la Terre.

Traduction : SOTT

Commenter cet article

mehdi mountather 27/01/2018 12:09

L'augmentation des séismes et les éruptions volcanique en islam normal c'est la fin du monde si la fin du monde février 2018 aux êtres humains de se convertir a l'islam pour éviter l'enfer ALLAH dit ( Ô hommes ! Craignez votre Seigneur, car le tremblement de l'Heure dernière sera quelque chose de terrifiant ! Le jour où il se produira, toute nourrice oubliera son nourrisson, toute femelle enceinte enfantera avant terme et les hommes donneront l'impression d'être ivres, bien qu'ils ne le soient pas, car le châtiment de Dieu sera terrible. ) Verset 1 et 2 Sourate Al-Hajj le pèlerinage.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs