Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

l'esprit est comme un parapluie = ne sert que si il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Le calcul de l'allocation chômage va changer

Publié par Brujitafr sur 6 Mai 2017, 21:24pm

Catégories : #ACTUALITES, #VIE QUOTIDIENNE

La survie de l'assurance chômage a été discutée par le gouvernement et les partenaires sociaux qui ont finalement trouvé un accord. Celui-ci, qui durcit les règles d'indemnisation pour toute une catégorie de personnes, devrait être signé par la ministre du Travail, Myriam El-Khomri, jeudi 4 mai 2017. Il devrait permettre de faire des économies.

Les règles de calcul de l'allocation chômage vont changer - © Shutterstock

Près de 900 millions d'euros d'économies par an pour l'assurance chômage

Il ne manquait au nouvel accord trouvé entre le gouvernement, les représentants des syndicats et les représentants des entreprises que la signature officielle de la ministre du Travail : elle deviendra réalité. La nouvelle convention va, du coup, changer les règles de calcul de l'allocation chômage pour les personnes n'ayant pas de travail afin de réaliser des économies d'échelle.

Ce sont les chômeurs de plus de 50 ans qui seront les plus gros perdant puisque la nouvelle règle de calcul les concernant permettra, à l'horizon de 2022 lorsque le nouvel accord sera totalement effectif, de réaliser 400 millions d'euros d'économies par an pour l'État. Les autres chômeurs participeront à l'effort de survie de l'assurance-chômage à hauteur de 448 millions d'euros par an.

 

Les entreprises mises également à contribution

Si le nouveau mode de calcul devrait permettre de mieux prendre en compte le salaire perdu, le but est bien évidemment de réaliser des économies pour tenter de boucher le trou de l'assurance-chômage qui a atteint 30 milliards d'euros. En 2017, l'assurance-chômage devrait augmenter sa dette de 3,6 milliards d'euros.

Les chômeurs sont les premiers contributeurs de ce nouvel accord mais les entreprises ne sont pas en reste : une contribution exceptionnelle et temporaire de 0,05 % de la masse salariale a été décidée. Elle sera à la charge des entreprises. Cet accord, qui entrera en vigueur au 1er octobre 2017, dictera les règles de calcul pour les trois prochaines années avant une nouvelle révision en 2020.


Notre dossier complet Au chômage demain : que faire ?

SOURCE

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

<