Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

l'esprit est comme un parapluie = ne sert que si il est ouvert ....Faire face à la désinformation


MAJ: LES MASQUES TOMBENT EN SYRIE = Les États-Unis tirent des missiles Tomahawk sur une base aérienne syrienne

Publié par Brujitafr sur 7 Avril 2017, 08:55am

Catégories : #ACTUALITES, #USA, #CONFLICTS DANS LE MONDE

LES MASQUES TOMBENT EN SYRIE : LES USA AGRESSENT DAMAS, LE SEUL REMPART VERITABLE CONTRE LE DJIHADISME !

 

 

Avec cet acte de guerre US, appuyé par la Turquie, Tel-Aviv, Paris, Londres, Berlin et Bruxelles, à la suite d’un incident militaire à Idlib transformé en provocation par Washington, tous les masques tombent : celui de Trump, celui d’Erdogan, celui de la soi-disant « guerre au terrorisme » occidentale ! « Trump ce sera le militarisme et la guerre, à un niveau inégalé » disions-nous déjà début décembre.

 

L'armée US a donc attaqué une base aérienne syrienne à Homs, acte de guerre unilatéral en violation des lois internationales ! Une base aérienne de l'armée syrienne à Homs a été ciblée par des dizaines de missiles de la Marine américaine, dans la nuit de jeudi à vendredi.

 

Les États-Unis ont profité de la campagne d'intoxication lancée contre Damas après l'événement d'Idlib pour prendre pour cible une base aérienne de l'armée syrienne à Homs. Jeudi 6 avril au soir, entre 43 et 70 missiles Tomahawk ont été tirés depuis deux destroyers américains, qui venaient d'être déployés dans l'est de la Méditerranée.  Cette attaque au missile a ciblé la base aérienne de Shayrat d'où, d'après les Américains, les avions syriens ont lancé une attaque contre Khan Cheikhoun, mardi 4 avril.

 

Le Pentagone a annoncé avoir pris pour cible la piste, les stocks de carburant et les avions de combat. Aucun bilan n'a encore été publié sur les éventuels dégâts et victimes. Trump avait dépêché deux destroyers, équipés de missiles de croisière, en Méditerranée orientale, avant de recevoir son équipe de Défense à la Maison Blanche selon un responsable de la marine américaine.

 

La coalition internationale accuse l'armée syrienne d'avoir lancé une attaque chimique contre Khan Cheikhoun, faisant 80 morts et 200 blessés, alors que Damas rejette catégoriquement cette accusation. Prétexte fallacieux ! À noter en effet que toutes les armes chimiques dont disposait le gouvernement syrien ont été démantelées en 2013 par l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques.

 

À peine quelques heures après l'attaque au missile des États-Unis contre la base aérienne de Shayrat, un responsable américain a déclaré, sous l'anonymat, que les Russes auraient été prévenus de cette frappe.

 

#LucMichel #LucMichelPCN #EODE

 

LUC MICHEL / 2017 04 07 (06h)

________________________

 

# SUIVEZ AUSSI LUC MICHEL SUR TWITTER !

* Luc MICHEL PCN

@LucMichelPCN

MAJ:  LES MASQUES TOMBENT EN SYRIE =  Les États-Unis tirent des missiles Tomahawk sur une base aérienne syrienne

Les États-Unis ont tiré « des dizaines » de missiles Tomahawk sur une base aérienne syrienne.

Plus de 50 missiles ont été tirés depuis des destroyers de l'U.S. Navy dans l'est de la Méditerranée, touchant plusiers cibles sur la base aérienne de Shayrat.

La frappe a été menée avec « 59 missiles », a précisé un responsable de la Maison Blanche, indiquant que les États-Unis avaient frappé la base aérienne qui, selon Washington, est « directement liée » aux évènements « horribles » de mardi.

​L'opération a été achevée, selon un second responsable.

Le président Donald Trump a affirmé que ces opérations étaient « dans l'intérêt vital de la sécurité nationale » des États-Unis. La télévision syrienne les a de son côté qualifiées d'« agression ».

La coalition nationale syrienne a fait état, mardi, de 80 morts et de 200 blessés dans une attaque chimique à Khan Cheikhoun, dans la province d'Idlib, imputant cette attaque aux forces gouvernementales syriennes. Le commandement de l'armée syrienne a rejeté les accusations et a reporté la responsabilité sur les djihadistes et leurs protecteurs.

Le ministère russe de la Défense a communiqué que l'aviation syrienne avait attaqué à Khan Cheikhoun un entrepôt de munitions des terroristes contenant des arsenaux d'armes chimiques destinés à des combattants en Irak. Une enquête sur l'incident a été ouverte par l'Onu et l'OIAC, mais aucune de ces deux organisations n'a publié de conclusion sur les coupables éventuels.

Précédemment le président syrien Bachar el-Assad avait déclaré que le gouvernement syrien n'avait utilisé aucune arme de destruction massive, arme chimique comprise, contre son peuple. Il a rappelé qu'en 2013, Damas avait donné son accord au démantèlement de ses armes chimiques et qu'à l'heure actuelle il ne disposait plus de telles armes.

source

Commenter cet article

anonyme 13/04/2017 13:07

et il existe encore des cons qui croient les paroles du viandard Assad assassin de son peuple?

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

<