Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Hillary est devenue inéligible »

Après l’incident d’hier à la cérémonie de commémoration de l’attaque 9/11 à New York, lorsque Hillary Clinton dut être évacuée précipitamment à la suite d’un malaise, il est difficile de ne pas penser que la santé de la candidate est désormais un sujet vital de sa campagne. Immédiatement présentée comme un “coup de chaleur” (alors que la température ambiante à New York était très supportable, autour de 23°-25°), l’affaire a été transformée quelques heures plus tard par l’affirmation de son docteur qu’Hillary était affectée d’une pneumonie. La semaine dernière, il était question de manifestations allergiques pour d’autres signes de faiblesse. On en conclura ce qu’on veut, mais certainement pas que la confiance et la sincérité règnent dans ce domaine de l'information sur la santé de la candidate.

Ci-dessus, voici la réaction “à chaud”, ce qui est logique pour un “coup de chaleur”, du dessinateur de bande dessinée qui s’est fait commentateur quotidien et apprécié de la campagne, Scott Adams. (Pour rappel, Scott Adams n’est partisan ni de Clinton, ni de Trump. Nous l’avons déjà cité pour la franchise, la fraîcheur et la verdeur de ses commentaires.) Pour Adams, l’affaire est bouclée : Hillary ne sera pas élue, parce qu’elle est désormais inéligible. Il s’en explique dans un très court texte où il se réfère à la psychologie américaniste par rapport à l’attaque 9/11 ; il s’agit d’une opinion qu’on dirait inspirée du “sens commun”, donc qui prétend effectivement exprimer un sentiment général chez les électeurs US. (Nous en donnons la traduction française. Le texte anglais est sur son blog, bien sûr à la date du 11 septembre en fin de matinée.)

« Si vous suivez les nouvelles de près, vous savez qu’Hillary Clinton a dû quitter abruptement la cérémonie au mémorial 9/11, aujourd’hui, parce qu’elle aurait eu “un coup de chaleur”. Son état-major de campagne dit qu’elle se sent bien désormais.

» Vous vous demandez probablement si l’explication du “coup de chaleur” est vraie, – et donc un événement sans importance comme cela est affirmé par son entourage, – ou l’indication d’une condition médicale plus sérieuse. Je vous affirme que cela n’a aucune importance. Le résultat est le même.

» Voici pourquoi.

» Si l’être humain était une créature rationnelle, le moment et le lieu du “coup de chaleur” de Clinton n’aurait aucune importance. Mais lorsqu’il s’agit de la psychologie américaine, il n’y a pas de symbole plus puissant du terrorisme et de la peur que 9/11. Quand la prétendante à la fonction de Commande-en-Chef s’évanouit, – littéralement, – lors de la célébration la plus émouvante de cette attaque contre la nation, nous nous sentons vulnérables. Et la sécurité est notre principale préoccupation.

» Hillary Clinton est, à cet instant, simplement devenue inéligible.

» Les médias de la presse mainstream ne vont pas faire de cette affaire une chose importante. Après tout, c’est un simple épisode de coup de chaleur. Ils continueront à couvrir les péripéties de la campagne jour après jour. Mais à moins que Trump soit pris en flagrant délit en train d’abattre une personne sur la Cinquième Avenue, il concourt désormais sans opposant. »

Vu ici

Publié par Paul

Tag(s) : #ACTUALITES, #USA

Partager cet article