Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je n'ai pas le courage de m'attaquer à la traduction, vous pouvez utiliser un logiciel qui vous transmettra l'essentiel du texte.

Je suis les analyses de Dutchsinse depuis plusieurs années, de façon ponctuelle, et j'estime que son travail quotidien d'observation et d'analyse des multiples logiciels et cartes-radar de la NASA/NOAA/Space Wheather mérite d'être considéré.

Dutchsinse ne croit pas à l'avis émis par la NASA à l'effet que les fortes concentrations de monoxyde de carbone soient des lectures erronées, puisque les images en direct sur la carte montrent, depuis le 23-24 février, un nuage croissant de monoxyde de carbone qui atteint un sommet le 26 février et qui régresse graduellement pour laisser encore quelques traces visibles en date du 2 mars. Il croit que la pression sismique et un grand mouvement de plaque est la seule explication pour justifier l'apparition de cette quantité de gaz sur une zone aussi vaste, dans un si court laps de temps.

Il termine son analyse en disant qu'il ne peut pas se prononcer sur les répercussions précises de telles émanations de monoxyde de carbone puisqu'il n'a jamais observé d'aussi fortes concentrations. Il invite tout simplement les gens à la prudence.

http://dutchsinse.com/3012016-large-carbon-co-monoxide-gas-release-along-the-west-coast-a-seismic-precursor-seen-in-action/

Publié par Isabelle

Tag(s) : #USA

Partager cet article