Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un tsunami, le mot est lâché, cela s’annonce très sombre, et cela ne fait plus partie des simples théories économiques, mais d’une réalité qui risque de se vérifier dans un temps relativement court. Petit décryptage avec 4 articles clés.

‘Un tsunami de défaillances sur dettes va s’abattre sur le monde’

La situation actuelle est pire qu’en 2007: le système financier mondial est devenu dangereusement instable, et nous pourrions prochainement assister à une cascade de défaillances et de faillites qui éprouveront nos stabilités sociale et politique, affirme William White, qui préside le comité d’examen des situations économiques et des problèmes de développement de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), et qui est aussi l’ancien chef économiste de la Banque des Règlements Internationaux (BRI).

“Nous avons épuisé toutes nos munitions macroéconomiques pour lutter contre les crises économiques”, a-t-il dit, expliquant que l’accumulation des dettes au cours des 8 dernières années a atteint de tels niveaux dans le monde entier qu’elle pose de très grands dangers.

White affirme que les banques européennes, qui ont déjà admis qu’elles avaient 1000 milliards de dollars de créances en souffrance dans leurs bilans, seront particulièrement vulnérables, et qu’elles devront accepter des abandons de créance importants. Elles sont beaucoup exposées aux marchés émergents, et n’ont probablement pas révélé l’ampleur réelle de leurs créances à risque. De plus, le continent est de plus en plus vulnérable aux difficultés économiques de la Chine.

Il faudra donc sans aucun doute actionner les nouvelles règles de “bail-in” (en vigueur depuis le début de cette année), c’est à dire de sauvetage des banques européennes par les actionnaires et les clients des banques disposant de dépôts excédant les 100.000 euros, et recapitaliser massivement les banques européennes.

Suite sur l’Express.be

Mais ce tsunami n’est pas simplement du à la spéculation ou à l’endettement provoqué plus ou moins volontairement avec l’aide des paradis fiscaux qui ne sont toujours pas officiellement remis en cause (ben tiens…), mais à 6 crises qui ont été détaillées par celui qui est considéré comme étant un des « bras droits de Satan » par certains tant son nom ressort dans les histoires louches: Georges Soros. En effet, le milliardaire plus que contesté et dont le danger est résumé en 10 points (article en anglais), a annoncé durant le sommet de Davos ces différentes crises auxquelles l’Europe est confrontée:

Le financier mondialement célèbre George Soros désigne les cinq ou six crises qui déchirent l’Union européenne: Brexit, gouvernements nationalistes en Hongrie et en Pologne, difficultés de la zone euro, terrorisme et afflux de réfugiés.

Intervenant dans le cadre du Forum de Davos, le milliardaire américain George Soros, habitué du symposium, n’estime pas que l’Europe soit traversée par une seule crise, mais plutôt par cinq ou même six crises qui menacent entre autres la liberté de circulation des personnes et des capitaux.

L’attitude de certains dirigeants européens qui prônent la fermeture des frontières face à l’afflux de migrants indigne ce financier et investisseur qui estime nécessaire d’aider les réfugiés au lieu de les considérer comme une menace.

George Soros est aussi préoccupé par l’idée d’un référendum en Grande-Bretagne, où bon nombre de banquiers estiment que leur vie serait meilleure sans la tutelle embarrassante des régulateurs européens. Mais si le royaume se retire de l’Union européenne et que cela ne provoque pas la fin du monde, d’autres pays pourraient bien en faire autant.

Article en intégralité sur Sputnik News

Le plus ahurissant étant la fin de l’article expliquant le but souhaité par le milliardaire psychopathe, nous en revenons encore une fois au Nouvel Ordre Mondial:

Au plus fort de la première crise grecque, plusieurs experts et même certains fonctionnaires de l’UE disaient que, tôt ou tard, au nom du bien général, les pays européens devraient renoncer à leur souveraineté politique, comme ils avaient déjà renoncé à leurs monnaies nationales. Tout porte à croire que George Soros est lui aussi obsédé par l’idée d’une centralisation totale du pouvoir en Europe.

Six crises, avec un impact potentiel non négligeable: l’effondrement de la zone euro, la fin du mensonge total qui nous a porté 1001 belles promesses, et qui n’a révélé qu’un ensemble de cauchemars:

Crise des réfugiés, austérité, montée des nationalismes… Autant de sujets sur lesquels l’Union Européenne ne s’est pas montrée à la hauteur, et qui pourrait même causer son «effondrement», estiment certains dirigeants européens.

Pour le chef de gouvernement italien, «nous savons tous que l’orthodoxie politique et culturelle qui a monopolisé les débats sur la gouvernance européenne ne fonctionne pas. Ou du moins ne fonctionne plus de la façon qu’elle a pu le faire». En effet, Matteo Renzi estime que «la fixation de l’Union Européenne sur l’austérité détruit la croissance».

S’il «croit toujours dans le rêve européen», il n’accepte pas «la façon dont celui-ci est transformé en cauchemar par les populistes». Pour lui, l’Europe «a besoin de changer de rythme», pour ne plus seulement avoir la vision de «l’Europe des pères fondateurs» mais celle «de leurs enfants».

Plus sur Sputnik News

Il est à noter au passage que dans le domaine de la psychopathie, l’une des banques les plus dangereuses de la planète, celle qui a des tentacules de partout et qui a placé ses hommes aux plus hauts postes de la planète, la Goldman Sachs, redoute le Brexit et a investi une fortune en propagande afin que le Royaume-Uni ne quitte pas l’Union Européenne, ce qui rejoint au passage les idées de Soros:

Le géant bancaire a dépensé des centaines de milliers de livres pour financer la campagne pour le «oui» au référendum sur l’Europe qui se tiendra cette année au Royaume-Uni.

Craignant pour l’avenir du Royaume-Uni sur la scène économique mondiale, Goldman Sachs a fait don de plusieurs centaines de milliers de livres à la campagne pour que la Grande-Bretagne reste dans l’Union européenne.

Le géant bancaire, qui emploie 6 000 personnes au Royaume-Uni, fait partie d’un large cercle d’importantes entreprises britanniques ayant accepté de financer la campagne qui se prononce pour le «oui» à l’Europe.

Lire plus sur Russia Today

Mais nous avons un petit espoir pour l’avenir, que cette banque qui servit de décors pour le film avec Al Pacino « L’associé du diable » (il n’y a pas de hasard…) s’effondre et finisse par disparaître! La bonne nouvelle du jour, c’est que son bénéfice a chuté de 31%! Yes!!!

Maintenant, si vous souhaitez avoir un aperçu des conséquences d’un tel « tsunami », alors peut-être serait-il intéressant d’écouter Charles Sannat sur le sujet:

« Le Krach, la crise quelles conséquences pour VOUS.. ! » L’édito de Charles SANNAT

La crise qui vient sera pire que celle de 2007… en fait c’est en réalité la même qui se poursuit.

J’insiste et c’est très important sur l’enchaînement suivant. Gardez-le en tête il conditionne VOTRE avenir. Il faut impérativement que vous le compreniez bien. On ne vous l’expliquera dans aucun grand média pourtant il est la clef de toute compréhension et donc de toute décision que vous pourriez être amenés à prendre.

Tout commence en 2007 avec une crise des subprimes aux USA en raison d’une crise immobilière.

Cette crise immobilière, se transforme en crise financière (il y a beaucoup de pertes financières à absorber). Cela entraîne donc une crise boursière car tous les titres financiers chutent lourdement.

Cette crise boursière et financière entraîne une crise économique avec un effondrement de la croissance.

Du coup les Etats, partout dans le monde, vont faire deux choses. Souvenez-vous. A l’époque c’est Sarkozy qui est Président et tous les 3 mois il participe à un sommet de la dernière ultime chance du G20, G8, G7 et tout et tout pour sauver le monde à chaque fois.
Les autorités vont donc faire des plans de relance économiques en endettant encore plus les Etats, et injecter des billets par des plans d’injection de liquidités via l’action concertée des banques centrales.

Or les forces déflationnistes étaient beaucoup trop fortes et n’ont pas pour le moment été vaincues. Loin de là. Ces injections et ces plans de relance n’ont rien relancé du tout puisque la croissance mondiale est anémique. Ils ont néanmoins permis d’acheter, certes très cher, du temps.

Au bout du compte la crise va se régler par une crise monétaire qui sera la dernière et ultime étape d’une même crise qui dure depuis des années pour ne pas dire des décennies.

Soit les autorités politiques et monétaires vont se lancer dans une course à l’endettement et à l’injection de fausse monnaie, créée de toute pièce et cela finira en hyperinflation qui ruinera la valeur de votre monnaie.

Soit les autorités politiques et monétaires ne feront rien pour sauver la monnaie et laisseront faire le marché (plus ou moins). Dans ce cas, ce sera une déflation terrible qui emportera les Etats et les banques dans un épisode d’insolvabilité généralisée. La monnaie gardera sa valeur mais vous n’aurez plus de monnaie puisque votre argent se sera volatilisé dans les faillites successives de tous les acteurs économiques.

N’oubliez pas que vous n’avez pas d’argent en réalité. Soit vous avez une créance vis-à-vis d’une banque en ce qui concerne vos dépôts, soit vous avez prêté votre argent via un placement à un tiers. C’est le cas par exemple du placement préféré des Français avec l’assurance-vie. L’assurance-vie fonds euros c’est des obligations d’Etats… en particulier français ! Si l’Etat ne rembourse pas, votre fonds euros ne vaut pas tripette. Votre argent en réalité a déjà été dépensé ! C’est la raison pour laquelle il n’y en aura pas pour tout le monde et que vous devez sortir avant.

Que dois-je faire ?

Cela relève de VOTRE responsabilité. C’est VOTRE choix. Je ne peux que vous aider à comprendre la situation, comprendre les risques, comprendre ce qui arrive, vous proposer des placements, vous soumettre des scenarii ou encore vous suggérer des pistes de réflexion en dehors des sentiers battus. Je vous dirais aussi comment acheter de l’or et même pourquoi, mais dans tous les cas, au bout du compte, c’est VOTRE vie et accessoirement votre argent. Pourquoi accessoirement ?

Parce que le plus important c’est votre vie ! Et votre vie, c’est VOS choix de vie ou vos non-choix de vie pourtant c’est eux qui conditionnent vos possibilités patrimoniales et donc VOTRE argent.

Dans ma lettre STRATEGIES c’est cette approche que j’articule pour vous autour du triptyque PEL, Patrimoine, Emploi, Localisation.

Vous devez comprendre que le retour de la crise qui s’opère sous vos yeux risque de transformer notre pays en nouvelle Grèce à un moment donné où en plus nous avons des fragilités éthnico-sociales évidentes, une montée des tensions réelle, qui se cumulent à une crise économique susceptible de remettre en cause nos fonctionnements financiers et nos politiques sociales de répartition.

Tout cela forme un cocktail d’une dangerosité extrême et la moindre étincelle peut mettre le feu aux poudres.

Alors que faire ? Partir du principe que votre argent peut disparaître soit en raison d’une insolvabilité généralisée soit d’une hyperinflation. Partir du principe que votre emploi n’est pas sûr et que le chômage va augmenter et qu’il va même s’amplifier avec ou sans les stages promis par mamamouchi premier. Partir du principe que la ville est obsolète car les villes se sont construites sur les promesses d’emplois et les besoins des usines, qu’il n’y a plus d’usine et plus d’emploi mais que la vie y reste très chère, et que l’avenir appartient à la ruralité (évoluée et moderne).

Que faire encore ? Partir du principe que les actifs financiers sont fumeux et que vous devez surpondérer les actifs tangibles.

Enfin que faire ? Vous préparer évidemment, seul si vous le souhaitez, ou en partageant des réflexions à travers STRATEGIES et ceux qui veulent en savoir plus peuvent aller ici.

En attendant mes chers amis, préparez-vous, il est déjà trop tard !

Article en intégralité sur Insolentiae

SOURCE les M.E.

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article