Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A la veille des fêtes de Noël, le ministre de l’Intérieur vient d’adresser un télégramme à tous les responsables de la police et de la gendarmerie afin de prévenir les risques d’attentats. Principalement dans les lieux de culte chrétiens, surtout les 24 et 25 décembre. Atlantico a eu connaissance des consignes de la place Beauvau. Les voici.

Le télégramme de Bernard Cazeneuve à la police et la gendarmerie sur les menaces "d'attentats construits" pour Noël

L’inquiétude est grande au sein du gouvernement, à la veille des fêtes de Noël et à l’approche de la Saint-Sylvestre. C’est ce qui ressort du télégramme de 3 pages que vient d’adresser le 16 décembre, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve à un certain nombre de hauts fonctionnaires ayant en charge la sécurité du pays. C’est-à-dire principalement le préfet de police de Paris, les préfets des zones de sécurité et de défense, le directeur général de la police nationale, le directeur général de la sécurité intérieure, le directeur général de la gendarmerie nationale et le préfet de police des Bouches-du-Rhône.

Autant de dispositions qui tendent à éviter que ne se reproduise la tentative d’attentat identique à celle qui visait, il y a quelques mois une église à Villejuif et dont l’auteur était Sid Ahmed Glam… Celui-là même qui assassinera une jeune femme de 32 ans, Aurélie Chatelain à qui il avait dérobé sa voiture. Un drame qui bouleversera le pays et que n’a pas oublié le ministre de l’Intérieur.

D’emblée au début de son télégramme, intitulé "Messes et offices de Noël-Mesures de vigilance " Bernard Cazeneuve annonce la couleur : "Les attentats perpétrés le 13 novembre dernier à Saint-Denis et à Paris confirment le haut degré de menace qui continue de peser sur le pays. La France reste objectivement visée par des projets terroristes construits, selon des modes opératoires nouveaux, mis en œuvre par des individus désormais aguerris et dont les cibles sont de plus en plus diversifiées." Voilà qui est clair et net. Si on a bien compris, à chaque moment un attentat est possible sur le territoire. Aussi est-il impérieux, en cette veille de fêtes de respecter "un certain nombre de prescriptions de nature à élever sensiblement la sécurité des lieux de culte chrétiens." Pour respecter scrupuleusement les dites prescriptions, Bernard Cazeneuve recommande : 1- Une prise de contact sans délai des services de police avec les responsables des paroisses afin d’évaluer la situation lors de l’organisation des offices de Noël 2- Un rappel aux responsables paroissiaux, des conseils de sécurité préventive adaptés à chaque situation et à la fréquentation des lieux. C’est ainsi que devront être apposées sur les portes des lieux de culte, des affichettes Vigipirate et en Ile-de-France des affichettes Vigipirate Alerte Attentat. Devront être limitées les portes d’accès. L’introduction des bagages ou sacs devront être proscrits. Tout comportement inhabituel d’un individu devra être signalé aux services de police ou de gendarmerie. Une attention toute particulière devra être portée aux véhicules stationnant à proximité des édifices. Enfin, dans le cadre de l’opération Sentinelle, des patrouilles pourront concentrer leur vigilance sur les édifices les plus sensibles et les plus emblématiques à l’heure des célébrations. Pour clore ce programme, le ministre de l’Intérieur demande que la police désigne un référant dans chaque préfecture et sous-préfecture qui sera habilité à avoir des contacts avec les responsables paroissiaux.

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article