Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le parlement hongrois a voté une loi qui permettra au gouvernement de déployer l’armée pour faire face à la crise des réfugiés dans le pays. Les militaires seront autorisés à utiliser les armes non-létales.

D’après la nouvelle loi, l’armée pourra utiliser des balles en caoutchouc, des équipements pyrotechniques, des grenades lacrymogènes et des canons lance-filet, lit-on sur le site du parlement hongrois.

Ce projet de loi a été approuvé par 151 députés sur les 199 que compte le parlement. 12 parlementaires ont voté contre et 27 se sont abstenus.

Le Fidesz, parti de droite actuellement au pouvoir et présidé par le Premier ministre Viktor Orban, a reçu l’appui du parti radical-nationaliste Jobbik, qui avait auparavant appelé à des mesures encore plus radicales.

Samedi, la Hongrie a terminé la construction d’une clôture barbelée le long de sa frontière avec la Croatie, le pays par lequel transitent des milliers des migrants d’origine syrienne et afghane, principalement, dans l’espoir d’atteindre l’Union européenne.

Budapest a également accusé Zagreb de violer la souveraineté hongroise, après que la Croatie a laissé transiter par leur frontière commune un train transportant une centaine des demandeurs d’asile.

Depuis le début de l’année 2015, l’Europe fait face à une crise migratoire qui s’aggrave. Au total, quelque 300 000 de migrants et réfugiés ont atteint l’Union européenne (UE) depuis le mois de janvier, un chiffre qui ne tient pas compte de ceux qui arrivent par voie terrestre. D’ici la fin de l’année, l’ONU estime que plus de 800 000 migrants auront atteint l’UE.

source

 

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article