Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Selon lui, ces textes sont innefficaces pour lutter contre le risque terroriste.

Edward Snowden, le 6 juin 2013.

le 6 juin 2013. (THE GUARDIAN / AFP)

En exil en Russie depuis qu'il a révélé en 2013 le scandale des écoutes des services de renseignements américains (NSA), Edward Snowden continue de dénoncer les mesures qu'il juge liberticides. Dans un entretien publié vendredi 22 mai dans The Guardian (lien en anglais), l'Américain s'en prend à "la surveillance intrusive" votée récemment par certains pays, dont la France qui a adopté début mai la loi sur le renseignement. Selon lui, ces textes sont inefficaces pour lutter contre le risque terroriste.

"Il déplore cette tendance chez les démocraties avancées, telles que le Royaume-Uni, la France, le Canada et l'Australie, de répondre au terrorisme en réduisant les droits [des citoyens], et considère qu'il s'agit d'une tragédie", explique le quotidien. "Nous savons que dans l'attaque de 'Charlie Hebdo', dans l'attaque au Canada et dans l'attaque en Australie, les terroristes étaient connus du gouvernement avant d'agir", explique l'ancien informatatien sous contrat avec la NSA.

"Cette incapacité à prévenir les crimes ne vient pas d'un manque de surveillance mais plutôt d'un excès de surveillance et du fait que nous étions incapables de comprendre les informations dont nous disposions."

source

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article