Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Grande-Bretagne : une femme souhaite porter le bébé de sa fille décédée

 

Afin d’honorer la volonté de sa fille d’avoir un jour un enfant, une Britannique de 59 ans souhaite porter son enfant.

En 2008, une jeune Britannique de 23 ans apprenait qu’elle souffrait d’un cancer du côlon. Pour préserver ses chances d’avoir plus tard un enfant, elle avait décidé de congeler ses ovules. Malheureusement, en 2011, elle succombait à la maladie. Aujourd’hui, quatre années se sont écoulées et ses parents ont désormais l’intention de devenir grands-parents. Pour cela, la mère, âgée de 59 ans, a pris la décision de porter elle-même l’enfant de sa fille décédée. En l’occurrence, elle souhaite utiliser les ovules de sa fille et le sperme d’un donneur. Pour le Docteur Mohammed Taranissi, directeur de l’ARGC Clinic (une clinique londonienne spécialisée dans le traitement de la stérilité), il s’agirait certainement « d’une première mondiale. Je n’ai jamais entendu parler d’une mère porteuse avec les ovules de sa fille décédée », a-t-il affirmé au Daily Mail. Au-delà des risques qu’encourent la mère porteuse de 59 ans et l’enfant, les grands-parents sont également confrontés à un problème légal : aucune clinique du Royaume-Uni n’a pour l’instant accepté de mener cette opération. Le couple s’est donc tourné vers une clinique new-yorkaise qui pourrait pratiquer l’opération pour la somme de 80 000 euros. Mais l’Autorité britannique de fertilité et d’embryologie (HFEA) a immédiatement refusé le transfert des ovules entre les deux établissements médicaux. Pour eux, la jeune femme n’aurait pas donné officiellement son consentement par écrit avant sa mort, rendant alors toute démarche impossible. Le couple s’en remet donc à la décision de la Haute cour de justice, bien que bon nombre de politiciens et militants aient remis en cause leur intention de donner la vie à un bébé dont la mère biologique est décédée depuis plusieurs années.

Sources : dailymail.co.uk, 20minutes.fr

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article