Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Incroyable mais vrai ! L'image de la statue se voit depuis la porte d'entrée, mais s'évanouit au fur et à mesure que l'on se rapproche de l'autel.

virgen maria

Cela peut sembler incroyable, mais c'est vrai. Dans la niche au-dessus de l'autel de la chapelle du sanctuaire de Notre-Dame-de-Lourdes, à Alta Gracia (Argentine), il n'y a pas de statue de la Vierge, mais l'on peut voir son image, alors que la niche en question est en réalité vide. Il ne s'agit pas d'une image plane mais en relief, en trois dimensions : même les plis du vêtement sont visibles. On dirait un hologramme.

Et ce n'est pas une illusion psychologique, fruit de la dévotion exaltée de quelques pèlerins. Croyants ou non croyants, tous ceux qui se pressent au sanctuaire la voient et l'image apparaît même sur les photos qui sont prises. Elle se distingue parfaitement depuis la porte d'entrée et s'évanouit ensuite peu à peu, au fur et à mesure que l'on se rapproche de l'autel.
 

De quand date le phénomène?

Dans cette chapelle, construite et bénite en 1927, il y a eu, pendant de nombreuses années, au centre du retable, une statue de Notre-Dame de Lourdes. En août 2011, cette statue a été retirée de la niche afin d'être restaurée. Quelques jours plus tard, l'un des prêtres en charge du sanctuaire s'apprêtait à fermer la porte principale de la chapelle, quand il vit une silhouette, qui semblait être en plâtre, à la place occupée auparavant par la statue de la Vierge de Lourdes. S'approchant de l'autel à plusieurs reprises, il observa alors que l'image s'évanouissait au fur et à mesure qu'il se rapprochait. Or la statue n'était pas là.
 
Devant le phénomène manifeste, visible par toutes les  personnes visitant le lieu, et après les commentaires inexacts de la presse, les frères carmes déchaux publièrent alors le communiqué suivant : « La manifestation de l'image de la Très Sainte Vierge n'a pas, à ce jour, d'explication rationnelle. Elle doit être interprétée par le peuple de Dieu comme un signe pour augmenter et approfondir la foi chrétienne et susciter dans le cœur des hommes la conversion à l'amour de Dieu et leur participation à la vie de l'Église ».
 

Une chapelle en 1924

La chapelle est située sur un grand terrain, dans un parc de plusieurs hectares où, en 1916, avait été inaugurée une réplique de la grotte de Massabielle de Lourdes, où la Vierge est apparue en 1858 à sainte Bernadette Soubirous. L'idée et la réalisation étaient dues à deux femmes de Buenos Aires, Guillermina Achával Rodríguez de Goyena et Delfina Bunge de Gálvez, écrivain, épouse de l'auteur Manuel Gálvez.
 
Depuis la construction de la grotte, le lieu est devenu un centre où affluent des foules nombreuses de pèlerins et où se sont multipliées les manifestations d'amour envers la Mère de Dieu. En 1922, un comité s'est constitué pour construire une chapelle, dont la première pierre a été posée en 1924 et que l'évêque de Cordoba de l'époque, Mgr José Anselmo Luque, a bénite en 1927. 

Adapté de l'espagnol par Élisabeth de Lavigne

via Maître Confucius

 

Tag(s) : #RELIGIONS

Partager cet article