Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Après la libération, les miliciens de la RPD et de la RPL confient des choses qui peuvent provoquer un réel choc. Les prisonniers qui ont pu être échangés contres les combattants des forces du régime ukrainienne évoquent des tortures sophistiquées qu'on leur a fait subir. Dans son interview à la chaine internet "Novorussie. Unité de Motorola", le chef du peloton des FAN "Chakhtersk" Stanislav Stankevitsh revenu récemment d'une captivité a fait part de ce qu'il a vécu en détention chez les Nazgardistes.


Le milicien raconte avoir été détenu avec des dizaines d'autres personnes (dont des civiles) dans un trou creusé à même le sol. D'autres trous se trouvaient à côté dans lesquels on détenait avec plusieurs personnes dedans accrochées avec une chaine.

D'après son témoignage, pas loin il y avait un terrain miné et les punisseurs y faisaient sortir ceux qu'ils considéraient être particulièrement en faute.

"Les gens y mourrait enchaînés en trainant sur les mines. On les pourchasse avec des rafales des mitraillettes. Bref, avant de libérer Kramatorsk, il faut d'abord libérer ces gens-là puisqu'ils crèvent dans ces trous. Ces trous-là, il y en a beaucoup. J'en ai vu au moins une vingtaine', a raconté Stanislav Stankevitsh .

En fait, ce qu'il décrit est un véritable camp de concentration près de Kramatorsk où des miliciens et des civils prisonniers se font torturer de façon particulièrement cruel, par exemple, en leur brûlant croix gammée ou des mots "Séparatiste" sur la peau. La nouvelle invention des punisseurs c'est ce camps de concentration à bas coût, où ils n'avaient même rien à construire, juste des trous à creuser équipés d'une chaîne pour plusieurs personnes. On est au 21e siècle en plein démocratie et la suprématie des lois et des droits de l'homme...

Source 

Photo de famille :

Tag(s) : #CONFLICTS DANS LE MONDE

Partager cet article