Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Obama dit aux alliés que les Etats-Unis attaqueront l’Iran d’ici à l’automne 2012

Le président est préparé à utiliser la guerre comme un outil de sa campagne de ré-élection

Paul Joseph Watson
le 4 Novembre 2011
http://www.infowars.com/obama-tells-allies-u-s-will-attack-iran-by-fall-2012/
Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Barack Obama a dit aux alliés des Etats-Unis, que ceux-ci attaqueraient l’Iran avant l’automne 2012 à moins que Téhéran n’arrête son programme nucléaire; une fenêtre temporelle qui suggère qu’Obama est désireux d’utiliser la guerre comme un outil de ré-élection afin de rallier la population dans son sillage.
Un rapport pour abonnés de DebkaFile, l’organe du renseignement israélien qui a souvent été correcte dans le passé, révèle que peu de temps après la fin des opérations de l’OTAN en Libye en début de semaine: “Le président Obama a contacté les alliés de confiance des Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France, l’Allemagne, l’Italie, Israël et l’Arabie Saoudite avec une notification de plan d’attaque de l’Iran pas plus tard que Septembre-Octobre 2012, sauf si Téhéran arrête ses programmes d’armement nucléaire.”
La directive d’Obama contribua cette semaine à l’abondance des rappports des puissances de l’OTAN disant que les plans contingents à l’Iran étaient en suspend.
D’après le rapport, la fenêtre d’opportunité pour une attaque avant que l’Iran ne transfère le gros de ses opérations nucléaires sous-terre, s’évapore rapidement.
“L’annonce d’Obama ne fut pas perçue comme une directive générale par les alliés des Etats-Unis, mais comme une ligne de conduite pour dépoussiérer les plans faits pour frapper l’Iran et ses sites nucléaires, plans qui sont dans les fonds de tiroir depuis plus de trois ans”, dit le rapport, ajoutant que“L’annonce d’Obama a précipité l’Allemagne, la France et la Grande-Bretagne, l’Italie et Israël à préparer leurs forces navales, aériennes, balistiques et leurs systèmes de défense anti-missiles pour le défi qui se présente.”
Le retrait imminent des troupes américaines d’Irak fait partie du programme de ré-arrangement de la présence militaire des Etats-Unis dans le Golfe. Ceci est corroboré par de nombreux rapports ces dernière semaines, qui disent que bon nombre de troupes américaines sont restationnées au Koweit.
“Les sources militaires dans le Golfe rapportent que l’OTAN et les leaders des nations du Golfe persique traitent le projet de frappe américaine sur l’Iran avec le plus grand sérieux”, stipule l’article, ajoutant que l’Amérique planifie de restructurer sa présence dans le Golfe comme “faisant partie d’une nouvelle motivation de diminuer l’Iran”.
Le timing d’une attaque à l’automne 2012 coïnciderait bien sûr avec la tentative d’Obama de sécuriser un second mandat a la Maison Blanche. Si dans cette période, les Etats-Unis se sont embarqués daus un autre assaut militaire au Moyen-Orient, ceci jouera à l’avantage d’Obama de manière évidente, tout comme George W. Bush invoqua l’implication des Etats-Unis en Irak comme raison essentielle pour les électeurs de ne pas “changer de cheval” au milieu de la course présidentielle de 2004.
Comme nous l’avons précédemment reporté, des néo-conservateurs influents aux Etats-Unis ont fait savoir à Obama qu’ils lui donneraient une couverture et support politiques ainsi qu’une opportunité de raviver sa carrière politique pour le moins endommagée, s’il lançait une attaque sur l’Iran.
En Février de l’an dernier, le véhément pro-Israël et signataire du document tristement célèbre du PNAC (Project for a New American Century), Daniel Pipes, écrivit pour le National News Online un article intitulé: « Comment sauver la présidence d’Obama: bombarder l’Iran », encouragerant Obama “à sauver son administration chancelante” en donnant des ordres “pour que l’armée américaine détruise la capacité nucléaire de l’Iran”.
Des rumeurs concernant l’attaque imminente de l’Iran par Israël ont eu cours tout l’été, mais elles sont vraiment devenues cruciales début Octobre lorsque le ministre de la défense US Leon Panetta visita Tel Aviv le 3 Octobre dernier et que cette visite fut utilisée par les faucons israéliens pour tenter d’obtenir le feu vert d’une attaque. Dix jours plus tard, des détails apparurent sur une soi-disant tentative d’assassinat aux Etats-Unis, qui fut blâmée sur l’Iran.
Cette semaine fut témoin d’un tir de barrage d’informations et de fuites qui confirment qu’Israel, les Etats-Unis et le Royaume-Uni sont tous trois sur le pied de guerre en préparation de la frappe des site nucléaires iraniens.
La plupart de ces informations vinrent comme fuites délibérées par les anciens chefs du renseignement israélien Meir Dagan et Yuval Diskin, qui essaient de faire dérailler l’attaque prévue sur l’Iran et de se débarasser du premier ministre Benjamin Netanyahou.
DebkaFile fut très précis dans ses prédictions antérieures sur les conflits, ils ont correctement rapporté en Juillet que la guerre de Libye allait s’accélérer début Septembre, ce qui fut la période où les rebelles prirent Tripoli et Kadhafi fut forcé de s’enfuir.
Si Obama et les alliés de l’OTAN des Etats-Unis mènent la guerre contre l’Iran, Israël prendra sûrement un strapotin; des rapports suggèrent que l’état sioniste se concentrera sur la défense de son territoire contre les représailles que le Hezbollah ne manquera pas de conduire.
Source:
Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article