Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La droite commence à comprendre que le feu ça brûle, et qu'à force de jouer avec les allumettes ils vont finir par incendier non seulement leur propre camp mais tout ce qu'il y a autour aussi.Le problème, c'est qu'il est trop tard. Et pas que pour eux : pour tout le monde.
(...)
C'est qu'il faut bien en allumer, des contre-feux, pour mettre sous le tapis le bilan concret de cette droite charognarde ; lequel peut in fine se résumer en un seul mot : paupérisation.
Et conséquence de celle-ci, un violent sentiment d'écrasement et d'injustice qui ne pourra aller que croissant.D'où le caractère parfaitement suicidaire de cette stratégie de fuite en avant vers les thématiques de prédilection de l'extrême-droite, puisque rappelons le encore une fois : si on excepte une minorité de paranoïaques, personne dans l'essentiel de la population n'en a rien à foutre de la binationalité et de l'Islam, les conversations des gens "normaux" tournant pour l'essentiel autour de problèmes concrets comme le pouvoir d'achat et des fins de mois de plus en plus précoces.
Il est cependant complètement logique que les personnes au pouvoir n'entendent rien à ces réalités, puisque ne les partageant évidemment absolument pas. Ne les ayant d'ailleurs jamais partagées : les souffrances de la populace sont des concepts abstraits, pour ces gens.


La suite coule donc logiquement de source : celle qui récupère les thématiques de cette souffrance sociale va faire un carton en 2012, et aux présidentielles et aux législatives. Et risque bel et bien d'exploser la droite, ce qui tombe très bien puisque c'est un de ses buts.Marine Le Pen au premier tour et à quelque chose comme 45 % au deuxième, que sont donc censés faire les umpistes ?L'inviter à un gouvernement de coalition dans un scénario à l'italienne ? Ce sera provoquer une violente bronca qui scindera l'UMP et fera exploser le gouvernement.
Refuser l'alliance en jouant la gentille droite "républicaine" contre la méchante droite "nationale" et en appeler aux autres composantes politiques dans un arc-en-ciel républicaniste ?Ce sera tout bénef' pour le FN qui se posera encore en martyr de "l'établissement" et assoira sa légitimité de seul formation "anti-système" aux yeux de son électorat. Et scindera aussi l'UMP puisque à ce moment là, nombre d'élus, de députés et 'adhérents n'auront plus aucune raison de ne pas franchir le Rubicon et rejoindront le Front National avec armes et bagages.

Dans les deux cas de figure, les mêmes conséquences : la droite umpiste se fera tenir la dragée haute par l'extrême-droite qui imposera ses désidératas. Nous pouvons donc parier qu'à ce moment là, les discours sur le "social" seront vite oubliés et qu'on reviendra aux fondamentaux xénophobes et pro-patronat qui ont toujours caractérisé le fascisme sous toutes ses moutures. Mais pour la bourgeoisie, peu importe puisque de toutes façons, c'est ça ou l'insurrection populaire. Et la bourgeoisie a toujours préféré le calme et l'ordre.

Nous pouvons donc - provisoirement - conclure que 2012 constituera un saut qualitatif d'importance dans l'aggravation de...Tout.

Vous faites du sport, sinon ? Vous êtes en forme ? Non, bien sûr : vous êtes de gauche et le corps c'est vulgaire.
Il vous reste quelque mois avant de changer d'avis. Et si vous manquez de motivation : relisez ce qui est écrit plus haut et tirez en les conséquences : ça devrait aider.
Lire l'article au complet vu sur "au bout de la route"

Tag(s) : #Présidentielles 2012

Partager cet article