Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


AFP Richard Bouhet    

Le premier jour de visite de la présidente du Front National à la Réunion a été pour le moins mouvementé. Après une arrivée sous les huées des militants anti FN à l’aéroport de Gillot, la visite de la candidate à l’élection présidentielle au temple tamoul de Saint-Louis a été marquée par des échauffourées entre pro et anti le Penniste. Plus tard dans la soirée, de nouvelles échauffourées ont marqué l’organisation du meeting de Marine Le Pen. le La chef de file du Front National va continuer sa visite dans le département au pas de charge ce mercredi avant de s’envoler pour la métropole.


La première journée de la visite de Marine Le Pen s’est avérée très agitée. Lorsque son avion s’est posé sur la piste d’atterrissage de Gillot, les militants anti-FN étaient déjà nombreux à s’être rassemblés dans le hall de l’aéroport. Après une mobilisation débutée dans une ambiance plutôt calme et bon enfant, la tension est montée d’un cran lorsque les pro Le Penniste ont voulu déployer une banderole de bienvenue. Le ton est monté et l’arrivée de la présidente du Front National dans l’aérogare a encore échauffé les esprits. Sous bonne escorte, elle s’est rapidement engouffrée dans sa voiture, avec un mot très rapide pour les nombreux journalistes présents.



Direction l’hôtel bien gardé, avant la visite du temple de Saint-Louis prévue dans l’après-midi. Certains opposants à la visite de Marine Le Pen avaient déposé dans la nuit des gros amas de terre sur la chaussée et dessiné des tags anti-FN sur la route. Des messages ponctuant le passage que devait emprunter la candidate et qui n’auguraient pas un déplacement dans une ambiance sereine.



Avant l’arrivée de la candidate, de nombreux manifestants menés par le maire de Saint-Louis Claude Hoarau se sont postés devant le temple, banderoles à la main et slogans virulents à l’appui. Le face à face entre manifestants anti FN et agents de sécurité de la candidate a dégénéré en râlé-poussé. Le responsable de sécurité et candidat FN aux législatives dans la cinquième circonscription, Joseph Damour a été bousculé. Il a affirmé qu’il portera plainte.


Plus tard dans la soirée, le meeting de la candidate a également été marqué par de nouvelles échauffourées. Avant même l’arrivée de la candidate au Domaine des Lys à Saint-Leu, pro et anti le Pen se sont affrontés. Par la suite, les militants FN venant assister au meeting ont dû essuyer insultes et sifflets en franchissant le cordon de sécurité.


Ce mercredi 8 février, Marine Le Pen va poursuivre son déplacement dans l’île par la visite de la Chambre des Métiers à 10 h15. Elle devrait reprendre l’avion direction la métropole dans la soirée.

Source: Linfo.re
Tag(s) : #Présidentielles 2012

Partager cet article