Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Image : Google

Après Facebook, Google. Nous vous parlions, mardi, de la recherche personnalisée annoncée par Google. Mercredi, nous faisions part de la réaction irritée de Twitter.

Rappelons que la recherche personnalisée fait en sorte que le contenu du réseau social Google+ est davantage mis en valeur dans les résultats du moteur de recherche. Elle s’applique aux utilisateurs qui sont connectés à l’un ou l’autre de leurs comptes Google.

Si cette nouvelle fonction suscite la colère de Twitter, elle attise également des inquiétudes en matière de vie privée. Ainsi, l’Electronic Privacy Information Center (EPIC), influent groupe de pression américain, a écrit une lettre à la commission fédérale du commerce (Federal Trade Commission, FTC), dans laquelle il lui demande d’examiner les changements apportés par Google.

L’EPIC souligne d’une part que l’incorporation de contenu de Google+ dans les résultats de recherche permet à Google de faire la promotion de son réseau social en tirant avantage de la position dominante de son moteur de recherche. Il s’agit d’une façon de faire qui pourrait contrevenir aux lois antitrust américaines.

Le groupe estime en outre que les changements rendent les informations personnelles des usagers de Google+ davantage accessibles, même si tel n’était pas leur souhait. Il ajoute que Google permet à ses usagers de choisir de ne plus recevoir les résultats de la recherche personnalisée, mais qu’en contrepartie, les utilisateurs ne peuvent pas empêcher leur contenu personnel de se retrouver dans les résultats de recherche.
Rappelons qu’en novembre dernier, sur des questions de protection de la vie privée, le site de réseautage social a conclu une entente avec la FTC afin d’éviter des poursuites.

Pour me joindre :

vincent.grou@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb

SOURCE

Tag(s) : #INTERNET - COMMUNICATION

Partager cet article